Trois partis flamands entament officiellement leurs négociations pour un accord gouvernemental

Les négociations visant à former le prochain gouvernement flamand ont officiellement été lancées ce lundi. La N-VA, le CD&V et l’Open VLD ont désigné les experts qui se réuniront ces prochains jours autour de 15 thématiques. La date ultime pour le prochain accord gouvernemental est fixée au 23 septembre, soit un jour avant la déclaration de septembre qui doit être tenue par le prochain ministre-président flamand, Jan Jambon (N-VA). 

Deux groupes de travail se sont déjà réunis ce lundi, dont l’un autour du thème de l’emploi. Les quinze thématiques sont directement liées aux principales compétences du gouvernement flamand. Les négociateurs de chaque parti discuteront donc aussi de l’enseignement, de la santé ou encore de l’environnement. 

Les experts désignés vont devoir parcourir les différents dossiers et s’entendre sur un maximum de points. Ils devront ainsi préparer le terrain pour le prochain accord gouvernemental.

Les travaux des différents groupes se base chacun sur une note préparée par la N-VA, et vis-à-vis de laquelle les autres partis devront se positionner.

Les décisions les plus sensibles et les plus problématiques seront prises en charge par les négociateurs principaux. L’aboutissement de leur travail dépendra de la teneur des premières discussions. Celles-ci devraient durer plusieurs jours, voire quelques semaines.

Une date butoir a été fixée : le 23 septembre, soit un jour avant la déclaration de septembre du prochain ministre-président flamand, Jan Jambon (N-VA), devant le Parlement flamand.