Un adolescent, qui fuyait une patrouille, fauché par une voiture de police à Bruxelles

Un jeune homme de 17 ans a été tué mardi soir, après avoir été percuté par une voiture de la zone de police Bruxelles-Capitale/Ixelles. Le jeune homme a traversé la rue Ravenstein à Bruxelles, près de la Gare centrale, lorsqu'il a été renversé par la voiture d'une patrouille policière qui se rendait à vive allure sur les lieux d'un cambriolage. On a appris ce mercredi midi que, au moment des faits, l'adolescent était lui-même en fuite devant deux policiers à pied qui avaient voulu le contrôler. Le parquet de Bruxelles a ouvert une enquête pour déterminer les circonstances exactes de l'accident.

Le jeune homme de 17 ans qui a été tué mardi soir après avoir été percuté par une voiture de police à Bruxelles fuyait une autre patrouille de police, a déclaré le parquet de Bruxelles ce mercredi midi. Le parquet de Bruxelles a ouvert une enquête pour déterminer les circonstances exactes de l'accident. Un médecin légiste a été désigné ainsi qu'un expert en automobile. Le laboratoire de la police judiciaire fédérale est également descendu sur les lieux. Les images caméra de vidéo-surveillance situées à proximité vont être analysées et des témoins seront entendus.

Selon le parquet, la police de la zone Bruxelles-Capitale/Ixelles menait mardi soir une action de contrôle visant un trafic de drogue aux alentours du Mont des Arts à Bruxelles. "La police a voulu contrôler le jeune homme de 17 ans, mais il s'est enfui", a déclaré Willemien Baert, porte-parole du parquet de Bruxelles.

"Il s'est enfui par la rue Ravenstein puis est entré dans la galerie Ravenstein, pourchassé par les agents. Il a ensuite traversé la rue Cantersteen. Un véhicule de la brigade anti-agression (BAA) de la zone de police Bruxelles-Capitale/Ixelles, qui venait d'être appelée pour des voleurs pris en flagrant délit, a heurté le jeune homme", a-t-elle affirmé.

"Ce dernier a été grièvement blessé. On a tenté de le réanimer, mais il est malheureusement décédé", a précisé la porte-parole. La police de la zone Bruxelles-Capitale/Ixelles a ensuite contacté la zone de police de Bruxelles-Nord pour faire les constatations nécessaires.

Selon le parquet, le fait que la patrouille de la BAA était bien en code 3 avec sirène et gyrophare actifs n'est pas encore confirmé.