La pêche électrique dorénavant interdite au large de la côte belge

En visite mercredi à Nieuport, le ministre flamand de l’Agriculture Koen Van den Heuvel (CD&V), a annoncé que la pêche électrique est désormais interdite dans les eaux belges en mer du Nord. Cette pratique sera interdite dans l'ensemble des eaux européennes en 2021. Les pêcheurs de crevettes belges (photo) sont ravis, espérant parvenir ainsi à nouveau à prendre aussi des soles et plies dans leurs filets. "Les pêcheurs électriques, surtout néerlandais, pillaient tout notre territoire", expliquaient-ils au ministre.

La pêche électrique consiste à envoyer depuis un chalut des impulsions électriques dans le sédiment pour y capturer des poissons vivant au fond des mers. Elle est interdite en Europe depuis 1998, mais la Commission européenne permettait sa pratique depuis 2006 dans le cadre d'un régime dérogatoire exceptionnel.

Jugée dévastatrice pour la faune et les fonds marins, elle est peu usitée en France au contraire des Pays-Bas qui en sont les principaux partisans en Europe. La pratique sera définitivement bannie à l'échelle continentale à partir du 1er juillet 2021.

Chaque pays pouvait entériner cette interdiction à partir du 14 août de cette année. La France l'a déjà fait, ainsi que la Belgique. La pêche électrique dans les eaux sous souveraineté française et belge, jusqu'à 12 miles marins (soit 22,2 km au large des côtes), est donc désormais interdite.

"Concurrence déloyale"

"La pêche électrique est une forme de concurrence déloyale et vide le fond marin de ses poissons. L’Europe interdira cette pratique définitivement dès 2021. Mais je n’ai pas attendu cette date", indiquait le ministre Koen Van den Heuvel à Nieuport (photo ci-dessus, au centre). "A la demande des pêcheurs côtiers et des pêcheurs sportifs, j’ai déjà complètement interdit la pêche électrique dans les eaux belges. Dorénavant, les contrevenants seront verbalisés et poursuivis".

A Nieuport, des protestations ont déjà eu lieu ces dernières années contre la pêche électrique. Les pêcheurs sont donc ravis de l’introduction de l’interdiction. "Nous espérons qu’il y aura suffisamment de contrôles, afin que les pêcheurs électriques néerlandais restent loin de notre territoire", déclarait à VRT NWS le pêcheur côtier Rudy Beuckels.

"Il faudra cependant encore tout un temps avant que les réserves de poissons se reconstituent au large de notre littoral. D’ici quatre ou cinq ans, ces eaux contiendront à nouveau suffisamment de plies et soles pour nous".