La 3e vague de chaleur de l'année officiellement entamée en Belgique

C’est à présent officiel : la Belgique connaît sa troisième vague de chaleur de l'année. C’est la première fois depuis 72 ans que cela se produit. Pourtant, ces dernières années les vagues de chaleur sont devenues de plus en plus courantes, alors que nous n’en avions eu aucune dans les années 60 ou 80. 

 

Ce mardi est le 27 août le plus chaud jamais enregistré en Belgique. Le mercure avait déjà grimpé jusqu'à 32,1°C en début d'après-midi, a indiqué le météorologiste de l'IRM, David Dehenauw, sur Twitter. L'ancien record datait de 1964, avec 31,8°C.

Avec 24,4 degrés jeudi ce n’était pas suffisant mais à partir de vendredi nous avons grimpé au-dessus de 25 degrés à Uccle. A partir de dimanche, nous avons de nouveau dépassé les 30 degrés, comme hier et aujourd'hui. A présent, nous remplissons les conditions pour parler d’une nouvelle vague de chaleur. A savoir : au moins cinq jours consécutifs (au-dessus des 25 degrés) dont trois jours tropicaux (au-dessus de 30 degrés).

Il y a quelques semaines, le secrétaire général des Nations Unies, Antonio António Guterres, a déclaré dans un discours plein d’émotion : "Ce ne sont plus des étés comme ceux de nos grands-parents".

Les chiffres de David Dehneuw, météorologue à l'Institut royal de météorologie (IRM) montrent une tendance très nette. Alors que dans les années 70, 80 et 90, nous avions tous connu 7 vagues de chaleur en 30 ans, depuis le début du siècle, il y a eu 14 vagues de chaleur en seulement 20 ans.

Et si nous prenons les 10 dernières années ensemble, il y aura eu 10 vagues de chaleur, en moyenne une par an, et cela alors que nous n'en avions aucune dans l'ensemble des années 60 et des années 80, par exemple.

"Le fait que nous en sommes cette année à trois vagues de chaleur ne s'était pas produit depuis 72 ans, mais n'est pas un record absolu. En 1947, qui était une année spéciale, nous en avions connu quatre, mais c'était tout à fait exceptionnel à l'époque".