Les écoles communales de Gavere ne pourront plus interdire le port du voile

Les élèves des quatre écoles communales de Gavere (Flandre orientale) ont à nouveau la possibilité de porter le voile. L’interdiction de ce signe religieux était de mise dans ces établissements, et avait été approuvée par le conseil communal. Mais après une plainte du parti d’opposition Groen, le gouverneur de la province a donné raison aux écologistes flamands. D’après lui, la décision n’était en effet pas suffisamment justifiée.

Au micro de Radio 2 (VRT), le gouverneur Didier Detollenaere explique sa décision : "L’approbation de l’interdiction du voile par le conseil communal n’était pas motivée. L’interdiction figurait dans le règlement scolaire, et le conseil l’avait approuvée, mais la motivation ne se retrouve nulle part", indique-t-il.

L’administration communale de Gavere a accepté la décision du gouverneur. L’échevin de l’enseignement, Peter Declercq, estime toutefois que les arguments pour une telle interdiction étaient bel et bien suffisants. "Les écolières se sentiraient bizarres par rapport aux autres enfants si elles portent le voile", estime-t-il. "Par ailleurs, le cours d’éducation physique pose également souci, car le port du voile lors de cette leçon n’est pas du tout pratique", ajoute-t-il.

Il y a quelques jours, un juge de Louvain avait donné raison à une lycéenne qui portait son foulard dans une école où les symboles religieux et philosophiques étaient interdits. Le juge a statué qu’il n’y avait pas de circonstances particulières justifiant une telle interdiction dans l’établissement. Le jugement n’est toutefois pas généralisé et ne s’appliquera qu’à la jeune fille qui a porté l’affaire au tribunal.

L’an dernier, à Tongres, plusieurs jeunes filles de deux écoles secondaires avaient également obtenu gain de cause.