Nicolas Maeterlinck

L’école "islamique" de Genk en appel contre sa non-reconnaissance

Le Selam College, une école secondaire "islamique" qui prévoyait d'ouvrir ses portes à la rentrée, saisit le Conseil d'Etat contre la décision pris vendredi par la ministre flamande de l'Enseignement Hilde Crevits (CD&V) de ne pas la reconnaître.

La ministre Hilde Crevits avait pris sa décision sur la base d'un avis de l'inspection de l'enseignement et d'une proposition de l'administration compétente en la matière. Cette dernière avait estimé que l’école ne répondait pas aux critères de reconnaissance et ne respecterait pas suffisamment les Droits de l’Homme et de l'Enfant.

Cette non-reconnaissance signifie que l'école ne recevra aucune subvention et ne pourra pas délivrer de diplômes officiels dans notre pays. La ministre flamande de l'Éducation, Hilde Crevits, a décidé de ne pas reconnaître l'école parce qu'elle ne remplit pas certaines conditions de base.

L'école estime à présent que ce refus de reconnaissance est inconstitutionnel et que les accusations sont fausses. La direction souligne également son respect sans équivoque et explicite des Conventions universelles des Droits de l'Homme et de l'Enfant.