Un homme avoue le meurtre de son épouse : "Il avait mélangé des fèves de ricine à sa nourriture"

Après avoir nié pendant des mois, un pompier de Lauwe près de Menin (Flandre occidentale) a fini par avouer avoir empoisonné son épouse . L’information est révélée par Het Nieuwsblad.

"Cela faisait des mois qu'il mélangeait des fèves toxiques à la nourriture de son épouse", confirme Tom Janssens, du parquet de Courtrai.

La femme était décédée en octobre de l'année dernière. Elle avait été prise de douleurs abdominales très fortes, de diarrhées et de vomissements. Son mari l'a emmenée à l'hôpital, mais elle est morte peu de temps après. L'autopsie a montré qu'elle y avait de la ricine dans le sang.

La ricine est une toxine extrêmement dangereuse qui se trouve dans les fèves du ricin, une plante principalement cultivée en Inde, en Chine et au Brésil mais qui est en vente chez nous dans presque tous les magasins de plantes ornementales.

Lorsque le médecin légiste a découvert de la ricine dans le corps de cette femme, les enquêteurs sont rapidement venus interroger le mari. Il a été arrêté au début de l'année, mais a nié pendant des mois être responsable de la mort de son épouse . Jusqu'à présent. Le pompier âgé de 33 a finalement fait des aveux complets.

"Finalement, après des mois d’interrogatoire, il a avoué avoir mélangé des haricots ou des graines de ricin dans la nourriture de son épouse pendant des mois ", dit Tom Janssens du ministère public. "C'est donc un empoisonnement qui s'est accompagné de beaucoup de douleur. Elle est décédé dans d’affreuses douleurs." L'homme risque la prison à vie.