Des œuvres de Delvaux quittent un bureau à la SNCB pour le musée Train World

Depuis mardi quatre toiles du peintre expressionniste et surréaliste Paul Delvaux (1897-1994) sont à voir au musée bruxellois du chemin de fer Train World, à Schaerbeek. En préambule à une exposition qui sera consacrée à l’artiste belge du 22 octobre au 15 mars 2020. Les quatre œuvres se trouvaient dans le bureau de Sophie Dutordoir, CEO de la SNCB. Elle a estimé qu’elles ne devaient pas y rester et être accessibles au grand public.

Les quatre peintures "Gare la Nuit I & II" et "Gare de Jour I & II" sont issues d'une commande de la SNCB et la SNCF en 1963 à plusieurs peintres belges, pour la mise en service d'une nouvelle génération de voitures internationales "Trans Europ Express (TEE)", à l'occasion de l'électrification complète de la ligne Paris - Bruxelles - Amsterdam. Il s'agissait de décorer les voitures de première classe de ces TEE.

Paul Delvaux, passionné des trains, a envisagé ces peintures comme deux œuvres se répondant: "Gare la Nuit" fait la part belle aux trains à vapeur d'autrefois, tandis que les deux versions de "Gare de Jour" mettent à l'honneur les trains modernes électriques des années '50 et '60, dont une locomotive bleue qui tractait les TEE, par ailleurs exposée à Train World.

La SNCB a fait restaurer ces quatre tableaux - en collaboration avec la Fondation Paul Delvaux - par l'Institut royal du patrimoine artistique. Le travail a duré près d'un an.

Pas de privilège

Les quatre œuvres se trouvaient jusqu’il y a peu dans le bureau de l’administrateur-délégué des chemins de fer belges. "Lorsque je suis arrivée à la SNCB le 7 mars 2017 j’ai été surprise de trouver quatre œuvres authentiques de Delvaux dans mon bureau. J’ai estimé qu’elles n’y avaient pas leur place, mais devaient être accessibles au grand public", indiquait Sophie Dutordoir à la VRT.

"Tant que je serai CEO à la SNCB, ces toiles resteront à Train World. J’estime en outre que ce ne peut être le privilège de n’importe quel CEO de garder pareilles œuvres dans son bureau. C’est un patrimoine qui revient à la société belge".

L’exposition consacrée à Paul Delvaux, dans le cadre de laquelle ces toiles sont exposées au Train World depuis mardi, ouvrira ses portes le 22 octobre.