Explosion à Wilrijk: le corps sans vie d’une dame de 87 ans retrouvé sous les décombres

La dernière personne portée disparue après la violente explosion qui a eu lieu mardi dans une habitation de Wilrijk (Anvers), a été retrouvée morte dans la nuit de mardi à mercredi. Il s'agit d'une femme de 87 ans.

La victime était la seule habitante des trois habitations que la police n'avait pas encore pu atteindre et qui n'avait pas encore pu être sortie des décombres par les pompiers. Ces derniers ont travaillé toute la nuit pour tenter de la retrouver.

Le laboratoire judiciaire s'est rendu sur place dans le courant de la nuit. Un juge d'instruction avait également fait le déplacement auparavant tandis qu'un expert a été désigné. La cause de l'explosion demeure toujours inconnue, même si tout indique qu’il s’agirait d’une fuite de gaz.

Mardi, trois personnes ont été secourues: deux hommes de 57 et 76 ans, et une femme de 47 ans. L'une de ces trois victimes a déjà pu quitter l'hôpital. Deux autres personnes légèrement blessées ont été soignées sur place.

Au total, six habitations ont été violemment touchées par l'explosion. Deux maisons ainsi qu’un petit immeuble à appartements se sont littéralement effondrés. Des vitres, des portes, des murs et des toitures ont également été endommagés à proximité de l’explosion.

La plupart des riverains ont été raccompagnés chez eux mardi soir par la police et les pompiers, qui se sont assurés que les lieux ne présentaient pas de danger. De l’amiante a été retrouvée mais elle ne constituerait pas de risque pour les environs.