Chaque jour, trois personnes mettent fin à leur vie en Flandre, un triste record en Europe de l’Ouest

La Flandre compte aujourd’hui le plus grand nombre de suicides en Europe occidentale. Face à un nombre important d’appels à l’aide, la ligne flamande de prévention du suicide (Zelfmoordlijn) est activement à la recherche de collaborateurs bénévoles.

L’an dernier, la Zelfmoordlijn a reçu pas moins de 15.000 appels, soit environ 40 par jour. Les coups de fil se font plus nombreux entre 18 heures et 2 heures du matin.

Face à ce nombre conséquent d’appels, la ligne de soutien recherche activement des bénévoles. Les nouveaux collaborateurs doivent toutefois être formés, ce qui exige des moyens financiers. "A la fin de leur formation, les candidats doivent démontrer qu’ils sont réellement capables de tenir une conversation avec quelqu’un qui pense sérieusement au suicide", explique la directrice du Centre de prévention du suicide, Kirsten Pauwels.

Actuellement, 3 employés fixes et 161 bénévoles travaillent pour la Zelfmoordlijn. C’est deux fois plus qu’il y a 5 ans. "Mais certaines personnes qui tentent de  nous contacter n’arrivent pas immédiatement à avoir quelqu’un en ligne", souligne Kirsten Pauwels. "Notre boîte de conversation en ligne a par ailleurs des heures d’ouverture. Nous rêvons de pouvoir être disponibles 24 heures sur 24 par chat, mais cela demande d’avoir cinq fois plus de capacités qu’actuellement", précise-t-elle.

D’après la directrice, trois personnes par jour mettent fin à leur vie en Flandre. Pas moins de 28 font une tentative de suicide.

Au nord du pays, les personnes cherchant de l’aide peuvent se rendre entre 18h30 et 22h30 sur le site www.zelfmoord1813.be ou appeler le 1813, une ligne ouverte sept jours sur sept, 24 heures sur 24. Pour obtenir du soutien en français, un forum est disponible sur le site du Centre de Prévention du Suicide. Il est également possible d'appeler le 0800 32 123