Reynders et Vande Lanotte resteront-ils informateurs fédéraux?

Les informateurs Didier Reynders (MR) et Johan Vande Lanotte (SP.A) doivent rendre ce lundi un rapport intermédiaire au roi Philippe. C’est déjà la sixième fois depuis leur désignation qu’ils poussent les portes du palais pour faire le point sur l’état d’avancement des négociations fédérales. Alors que Didier Reynders s’apprête à partir pour la Commission européenne, diverses sources indiquent que la mission des deux informateurs sera malgré tout prolongée.

Jusqu’ici, il était attendu que la mission des informateurs prenne fin ce 9 septembre. Didier Reynders déménage en effet à la Commission européenne et doit préparer son audition face au Parlement européen.

L’idée était que le roi envoie dès lors deux nouveaux responsables politiques sur le terrain, l’un de la N-VA et l’autre du PS. Mais au nord comme au sud du pays, les négociations en vue de la formation des gouvernements régionaux sont toujours en cours, ce qui empêcherait pour l’instant ce scénario d’avoir lieu.

"On a tout misé sur l’idée de la formation d’un gouvernement fédéral autour de la N-VA et du PS. Cela donne aujourd’hui la possibilité à ces deux partis de se cacher derrière un écran de fumée, et d’avoir une fausse excuse", estime le journaliste politique de la VRT, Ivan De Vadder.

Des négociations qui patinent

Johan Vande Lanotte et Didier Reynders sont informateurs depuis le 30 mai dernier. Il aura toutefois fallu attendre jusqu’au 28 juillet pour voir un certain nombre de partis se rassembler autour d’une table. Seul Ecolo n’avait alors pas rejoint les négociations, refusant d’intégrer une majorité avec la N-VA. Le CDH avait, lui, déjà fait savoir qu’il rejoindrai l’opposition à tous les niveaux. Le Vlaams Belang et le PTB ont, eux, essuyé un veto.

Un mois plus tard, le 28 juillet, une nouvelle réunion a été organisée par les informateurs. Ces derniers y ont exposé les principaux défis du prochains gouvernement, en l’occurrence ceux concernant le budget et le marché de l’emploi.

Depuis, Reynders et Vande Lanotte ont continué de travailler sur l’élaboration d’une note qui doit former une base pour des négociations ultérieures.

Reynders poursuivra-t-il sa mission?

"D’après certains journaux, Didier Reynders partira pour l’Europe quand tout sera prêt et accepté, c’est-à-dire quelque part au cours du mois d’octobre. D’ici là, rien n’empêche donc qu’il reste informateur", avance Ivan De Vadder.

Ce 9 septembre, tout porte donc à croire que le roi Philippe prolongera la mission du duo Vande Lanotte-Reynders, sans doute pour une durée de deux ou trois semaines.