Un policier en état de mort cérébrale après une fusillade à Liège

Un banal contrôle d’un véhicule a mal tourné ce lundi matin à Jupille près de Liège. Un policier se trouve en état de mort cérébrale. Ce policier avait été grièvement blessé par un individu armé. Son collègue a riposté en faisant usage de son arme de service et a blessé l'agresseur. Celui-ci est décédé.

La police a été appelée lundi matin par un riverain qui signalait un véhicule mal stationné, à bord duquel dormait un individu.

Deux agents ont voulu contrôler l'occupant et l'ont fait sortir du véhicule. Alors qu'un des policiers procédait à la fouille de l'automobiliste, celui-ci a sorti une arme et tiré à bout portant dans la tête de l'agent.

Son collègue, en retrait, a riposté et blessé l'automobiliste, qui est décédé depuis.

Le policier, âgé de 33 ans et touché par balle à la tête, se trouve dans un état de mort cérébrale.

Les faits se sont déroulés vers 8h20 rue de Visé, à proximité de l'avenue Joseph Prévers. Le quartier a rapidement été bouclé. Les experts balistiques étaient encore sur les lieux en fin de matinée.

Selon la RTBF, les Fastes de la police, qui devaient avoir lieu ce lundi à Liège, sont annulés.
 

Réactions du bourgmestre de Liège et du ministre de l'Intérieur

Dans une réaction sur Twitter, le bourgmestre de Liège Willy Demeyer (PS) a rendu hommage au courage et au dévouement des policiers liégeois.  "Mes pensées vont à la famille, aux proches et aux collègues" a écrit de  son côté le ministre de l'Intérieur Pieter De Crem (CD&V).