(c) Philippe Crochet / Photo News

Les Diables rouges s’imposent facilement en Ecosse grâce à un Kevin De Bruyne brillant

Les Diables rouges a dominé l'Ecosse 0-4 (mi-temps: 0-3) chez elle à Glasgow pour signer un six sur six en qualifications pour l'Euro 2020 de football, lundi à Hampden Park. Des buts de Lukaku (9e), Vermaelen (24e) et Alderweireld (32e) en première mi-temps, tous servis par Kevin De Bruyne, ont suffi au bonheur des hommes de Roberto Martinez. Cerise sur le gâteau De Bruyne marquait ensuite lui-même le 4e but (82e).
 

Avec un maximum de 18 points au compteur, la Belgique trône en tête de son groupe I. La qualification des Diables n'est pas encore mathématiquement acquise, mais elle pourrait l'être avec un succès sur Saint-Marin lors de leur prochaine rencontre le 10 octobre au stade Roi Baudouin.

Titularisé lundi aux côtés de Tielemans, Dendoncker faisait partie du onze de base au même titre que Lukaku, Mertens, Chadli et Vermaelen par rapport au succès arraché à Saint-Marin vendredi (0-4). 

Les Diables n'ont pas traîné pour faire sauter le verrou écossais. Une rapide contre-attaque initiée par Mertens lançait Kevin De Bruyne en profondeur qui trouvait Romelu Lukaku, déjà esseulé dans le rectangle de l'Ecosse (0-1). On jouait depuis 9 minutes seulement et l'attaquant des Diables inscrivait là déjà son 49e but pour la Belgique, en 82 sélections, le 4e dans cette campagne de qualifications.

Kevin De Bruyne, encore et toujours lui, allait offrir de nouveaux ballons de but à Thomas Vermaelen (24e), qui inscrivait son deuxième goal pour la Belgique dix ans après le premier (0-2), et Toby Alderweireld (32e), qui marquait de la tête suite à un coup de coin (0-3).

Ce sera le score de cette première mi-temps à sens unique alors que Romulu Lukaku (18e), Tielemans (30e) ou Meunier (39e) avaient en plus vu passer leur tir tout près de l'objectif, et que seul un tir de Philipps peu avant la demi-heure avait réveillé Thibaut Courtois (29e).

Conforté par leur avance, les Diables Rouges continuaient à pousser en seconde armure. Dries Mertens (49e) se heurtait à Marshall et si les Ecossais se montraient plus entreprenants, la Belgique contrôlait les débats. Kevin De Bruyne était récompensé de sa brillante prestation par un but personnel (son 17e chez les Diables) à la 82e sur un service de Lukaku: 0-4, ce sera le score final. Yari Versacheren, 18 ans, était lui monté au jeu à cinq minutes du terme.

La Belgique est en tête de son groupe avec 18 points devant la Russie (15 pts), 2e, victorieuse à la 89e minute du Kazakhstan (3e, 7 pts) lundi soir (1-0).
Les deux premiers de chacun des dix groupes sont qualifiés pour le championnat d'Europe 2020.

Les prochains rendez-vous des hommes de Roberto Martinez, le sélectionneur espagnol des Diables, sont fixés au 10 octobre contre Saint-Marin et le 13 octobre au Kazakhstan.

Les deux derniers matches de qualifications se joueront le 16 novembre à St-Petersbourg contre la Russie et le 19 novembre face à Chypre pour clôturer au stade Roi Baudouin à Bruxelles.
 

Roberto Martinez très content de la manière

Roberto Martinez était particulièrement heureux de la prestation de ses Diables Rouges, victorieux 0-4 en Ecosse lundi en qualifications pour l'Euro 2020. Le sélectionneur espagnol de la Belgique était aussi très content de la manière affichée par ses joueurs.

"C'est ce à quoi je m'attendais", a confié Roberto Martinez, à un pas désormais d'une qualification mathématique sans doute validée déjà le 10 octobre lors du prochain match contre Saint-Marin à Bruxelles. "J'ai vraiment vu ce que je voulais voir car ce match était un vrai test pour nous. On a montré beaucoup de qualités en défense. Il fallait bien travailler sans ballon. On a été bon en possession de balle. C'était un match très complet de notre part et comme l'Ecosse a voulu aussi jouer le jeu, on vu dès lors un bonne prestation avec des joueurs qui ont joué les uns pour les autres. C'est une équipe technique et il faut pouvoir contrôler le jeu. Marquer vite est un avantage, mais parfois il est facile de perdre sa concentration. Ce que nous avons pu éviter. Maintenant, nous voulons gagner notre groupe."

Auteur d'un 6 sur 6 avec 18 points au compteur, la Belgique devance la Russie de trois points.

Roberto Martinez a offert aussi lundi une première sélection à Yari Verschueren, 18 ans, le plus jeune Diable à fêter une première sélection depuis Romelu Lukaku en 2010, et Benito Raman, louant aussi les qualités de l'homme du match: Kevin De Bruyne.

Pour moi, c'est le meilleur meneur de jeu au monde
Roberto Martinez

"Pour moi, c'est le meilleur meneur de jeu au monde", a lancé Roberto Martinez. "Il peut distiller la passe décisive avant que n'importe qui d'autre ne le voit."

Du côté écossais, c'était plutôt la soupe à la grimace. "0-4, ce n'est évident pas bon", a regretté Steve Clarke, le sélectionneur de l'Ecosse. "On a bien commencé, mais ce fut vite 0-1. Ensuite, on s'est fait lourdement punir sur les phases arrêtées, que nous avions pourtant encore répétées avant le match. On a pourtant produit un bon football en première période. La défense était bien contre la Russie, mais notre organisation défensive ce soir n'y était pas. On a essayé de presser haut, mais contre la Belgique c'est difficile. Pour nous, il n'est plus question de parler de qualification dans ce groupe. On va essayer via les playoffs l'an prochain. On doit progresser et travailler beaucoup plus en défense."

Les deux premiers de chaque groupe sont en effet qualifiés pour la phase finale. Les quatre dernières places pour l'Euro seront attribuées lors de barrages disputés fin mars 2020 par des équipes qualifiées en vertu de leurs performances lors de la Ligue des Nations fin 2019.
 

(c) Nico Vereecken / PhotoNews
(c) Nico Vereecken / PhotoNews
(c) Philippe Crochet / Photo News
PA Wire/PA Images
(c) Philippe Crochet / Photo News