Chargement lecteur vidéo ...

"La Wallonie doit prendre son destin à bras le corps", estime Marcourt

La Wallonie "doit prendre son destin à bras le corps", a affirmé le tout nouveau président du Parlement régional, Jean-Claude Marcourt, à l'occasion de la cérémonie officielle des Fêtes de Wallonie, samedi après-midi au Théâtre de Namur. "Les atermoiements mis à s'inscrire sur la voie du fédéralisme, de façon volontaire et volontariste, ont fait perdre à la Wallonie de précieuses années pour moderniser son économie et faire face tant aux changements de paradigmes sociétaux et environnementaux qu'à l'appétit croissant du nord du pays", un retard "que nous payons toujours aujourd'hui et "que nous devons désormais combler de manière définitive", a estimé Marcourt.