Conner Rousseau brigue la présidence du SP.A: "Un électrochoc est nécessaire après 15 ans de défaites"

Le chef de groupe SP.A au Parlement flamand, Conner Rousseau a annoncé sa candidature pour succéder à John Crombez à la tête des socialistes flamands. Le jeune candidat de 26 ans est relativement inconnu du public. Pour lui, le parti a doit subir un profond renouvellement. "C’est maintenant ou jamais. Si nous ne le faisons pas ensemble, ce sera terminé", déclare-t-il.

Dans les quotidiens De Standaard et Het Laatste Nieuws, Conner Rousseau explique sa motivation. "Un électrochoc est nécessaire. Maintenant. Sans quoi le dernier à partir pourra éteindre la lumière. Le parti a besoin d'une personne capable de le transformer en un mouvement du 21e siècle", indique-t-il.

D'après lui, les gens doivent à nouveau avoir envie d'écouter les socialistes et de croire qu'ils pensent sincèrement ce qu'ils avancent. Pour ce faire, un nouveau style, de nouveaux canaux et l'émergence de figures fortes est nécessaire.

Au cours des dernières années, le SP.A se serait abstenu de se prononcer sur certaines thématiques - dont la migration - de peur de perdre des voix, estime Conner Rousseau. En termes de contenu, le natif de Saint-Nicolas n'a par contre pas encore donné d'indications sur la direction qu'il souhaiterait donner au parti.

Pour l'heure, un seul autre candidat - le trentenaire gantois Hannes De Reu - s'est déclaré dans la course à la présidence du SP.A. L’actuel président, John Crombez, n’a pas encore fait savoir s’il était candidat à sa succession.