AFP

Thomas Cook Belgique tente de limiter l’impact de la faillite sur ses clients et employés

Les activités de Thomas Cook en Belgique restent opérationnelles, a confirmé la direction ce lundi aux syndicats. La maison mère Thomas Cook Group Plc n'a pas trouvé de solution à ses problèmes financiers avec ses principaux créanciers et a dû déposer son bilan dans la nuit de dimanche à lundi. Connue avant tout sous la marque Neckermann, la branche belge du tour-opérateur espère pouvoir poursuivre ses activités grâce notamment à sa solide collaboration avec la branche allemande. Entretemps, les milliers de vacanciers belges peuvent poursuivre leur séjour. Thomas Cook Belgique ne prend par contre pas de nouvelles réservations, avant que sa situation ne soit clarifiée.

Le ministre belge de l'Emploi et de l'Economie, Wouter Beke, recevait ce lundi midi la direction de Thomas Cook Belgique, à la suite de l'annonce du dépôt de bilan du tour-opérateur britannique. Le CEO et le directeur financier étaient présents à la réunion, à l'issue de laquelle le CEO Jan Dekeyser a déclaré: "Nous examinons toutes les options pour poursuivre l'activité de l'entreprise".   

Un conseil d'entreprise de Thomas Cook Belgique a eu lieu à 9h, au siège social de Thomas Cook Belgium, à Gand (Flandre orientale). Le voyagiste emploie 600 personnes en Belgique et compte 86 agences de voyages. "Nous espérons obtenir des réponses", a déclaré Katrien Degryse du SETCa. "L'annonce de cette faillite n'est pas surprenante, mais cela reste un choc pour le personnel."

Thomas Cook a procédé à de nombreuses restructurations en Belgique ces dernières années, indique encore la syndicaliste. "Ils ont recours au "saucissonnage" depuis plus de dix ans, une restructuration après l'autre..." La maison mère Thomas Cook Group Plc n'a pas trouvé de solution à ses problèmes financiers et a dû déposer son bilan dans la nuit de dimanche à lundi. 

Pour le moment, les activités de Thomas Cook en Belgique restent opérationnelles, comme l'a confirmé la direction aux syndicats lors du conseil d'entreprise. La filiale belge tente de limiter les conséquences de la faillite du groupe.  "La direction nous a précisé qu'elle ne ménageait pas ses efforts pour trouver des solutions et limiter autant que possible les dommages", a déclaré Patrick Van Holderbeke, du syndicat ACV Puls (pendant flamand de la CNE - CSC).

2019 Getty Images

Brussels Airlines évalue la situation des vacanciers belges

La compagnie aérienne belge évaluait ce lundi les conséquences de la faillite de Thomas Cook annoncée en Grande-Bretagne. "Nous sommes en contact avec la branche belge du tour-opérateur. Des décisions seront prises dans le courant de la journée", précise la porte-parole.

Brussels Airlines est le plus important partenaire de Thomas Cook, la compagnie transporte en effet 80% des passagers aériens de l'organisateur de voyages. Au total, 600.000 touristes de par le monde sont concernés par cette faillite historique, dont 10.000 vacanciers belges.

Les vols prévus devraient être opérés. Brussels Airlines "prendra tous les voyageurs de Thomas Cook Belgique comme c’était prévu", indique la compagnie ce lundi.

Toujours rentable en Belgique

Thomas Cook Belgique, avec les marques Thomas Cook et Neckermann, emploie 600 personnes et 700.000 clients partent en vacances via ce tour-opérateur. L'organisation belge "étudie actuellement les options possibles pour limiter l'impact de la faillite de Thomas Cook Group Plc à ses clients et ses employés", a-t-elle indiqué ce lundi à l’aube dans un communiqué de presse. Toutes les réservations de vols ou de vacances du voyagiste britannique ont en effet été annulées, a annoncé l'autorité britannique pour l'aviation civile après l'échec des négociations dans la nuit.

"Nous comprenons que cette situation soulève beaucoup de questions pour nos clients et nous faisons tout notre possible pour y répondre au mieux", poursuit le communiqué. Les vacanciers qui ont réservé leur séjour chez Thomas Cook ou Neckermann sont protégés par le Fonds de Garantie, et ils peuvent toujours contacter Thomas Cook Belgique via leurs bureaux, le contact centre ou par chat, précise le communiqué.

En matière d'emploi, la filiale belge affirme être en contact avec les partenaires sociaux et mettre "tout en œuvre" pour guider ses collaborateurs "pendant ces temps difficiles". Active dans le pays depuis quarante ans, Thomas Cook Belgique précise être "toujours rentable avec une croissance continue depuis 2016 dans les voyages à forfait grâce à un réseau retail rentable associé à des ventes en ligne fortes (plus de 30 % des ventes)".