Brussels Airlines va rapatrier les 350 touristes bloqués en Tunisie

La compagnie aérienne Brussels Airlines va rapatrier un total de 350 passagers qui se trouvent actuellement dans la ville tunisienne d'Enfidha et sur l'île de Djerba. Il s'agit de touristes bloqués après que Brussels Airlines ait annulé ses vols prévus pour mardi en raison des problèmes financiers du tour opérateur Thomas Cook Belgique.

La compagnie aérienne avait décidé d'annuler les vols vers Enfidha et Djerba, entièrement réservés aux clients de Thomas Cook, en raison "de la situation financière difficile de Thomas Cook Belgique et du fait que le voyagiste n'est pas en mesure de régler ses arriérés de paiement de ces dernières semaines".

Brussels Airlines a finalement décidé de prendre en charge les passagers qui n'avaient pas pu rentrer en Belgique mercredi. La compagnie aérienne a conclu un accord avec le Fonds de garantie. "Il y aura deux vols", a déclaré la porte-parole Maaike Andries. L'avion décollera à vide vers la Tunisie et reviendra avec un total de 350 passagers à bord.

Test-Achats adresse une mise en demeure à Thomas Cook

Test-Achats a adressé, mardi, une mise en demeure à Thomas Cook. L'organisation de défense des consommateurs dénonce notamment l'impossibilité d'entrer en contact avec l'entreprise et l'assistance aux vacanciers qui fait défaut. "Pour Test Achats, c'est évidemment inacceptable et il doit être mis fin à ces pratiques dans les plus brefs délais", dit l'organisation dans un communiqué.

Elle explique avoir tenté "désespérément" de rentrer en contact avec Thomas Cook "pour essayer de trouver des solutions pour les quelques centaines de dossiers ouverts chez nous en un peu plus de 24h".

Test-Achats déplore aussi que l'assistance aux vacanciers fait défaut. "Vous êtes donc en infraction avec la loi. Pire, vos représentants sur place encouragent les touristes à régler des sommes (parfois jusqu'à 3.000 euros) pour pouvoir obtenir un semblant d'exécution des prestations. Dans certains cas, ces pratiques s'apparentent à du racket et à des prises d'otages de touristes, souvent en famille, accompagnés d'enfants en bas-âge", estime l'organisation de défense des consommateurs.

Test-Achats a donc adressé une mise en demeure pour que cessent "ces pratiques dans les plus brefs délais". Le courrier adressé à Thomas Cook a été relayé au Fonds de Garantie, au ministre des Consommateurs Wouter Beke et au ministre des Affaires étrangères Didier Reynders.