Chargement lecteur vidéo ...

"Il m’est impossible de rester à l’écart, c’est ma responsabilité de dénoncer les abus au Nicaragua"

Amaya Coppens, cette étudiante en médecine belgo-nicaraguayenne de 24 ans, qui a été emprisonnée pendant 9 mois pour avoir manifesté contre le régime du président Daniel Ortega au Nicaragua était de passage en Belgique. La jeune femme remercie "tous ceux qui se sont préoccupés" de son cas lorsqu'elle a été emprisonnée au Nicaragua et tient surtout à leur dire que "la situation reste très grave" dans le pays. Malgré le danger pour sa sécurité elle a décidé d'y retourner afin de poursuivre ses études mais aussi pour soutenir les prisonniers politiques qui s’y trouvent. Lors de son passage chez ses grands-parents en Belgique, elle a accordé une interview à nos collègues de la RTBF.