Le fonds de garantie entre en action : "Les clients de Thomas Cook qui n’ont pas pu partir seront remboursés"

Les clients de Thomas Cook Belgique ne pourront pas partir en voyage ce mardi, a regretté lundi soir la branche belge du tour-opérateur dans la foulée de la faillite soudaine de la société britannique. Plus tôt dans la soirée, Brussels Airlines avait annoncé l'annulation de deux vols aller-retour vers la Tunisie prévus mardi. Le tour-opérateur précise mardi que les clients ayant acheté des voyages via Thomas Cook ou Neckermann pour d'autres produits (comme ceux du Club Med) pouvaient, eux, bien prendre le départ.

Thomas Cook Belgique "regrette vivement" qu'à la suite de la décision de Brussels Airlines, "les vacances de ses clients (via Thomas Cook et Neckermann, NDLR) qui devaient partir mardi ne puissent continuer". Le tour-opérateur précise que tous les forfaits sont assurés par le fonds de garantie.

Brussels Airlines a décidé d'annuler les vols opérés exclusivement pour le compte du tour-opérateur, à savoir depuis et vers Enfidha et Djerba en Tunisie.

La compagnie aérienne justifie ces annulations par "la situation financière difficile de Thomas Cook Belgique" et le fait que "le tour-opérateur ne puisse pas honorer ses arriérés de paiement des dernières semaines".

Les voyageurs bloqués par ces annulations seront rapatriés par le fonds de garantie, a indiqué mardi son directeur Mark De Vriendt sur Radio 1. Ceux n'ayant pas pu partir seront intégralement remboursés par ce même fonds. Bien que Thomas Cook Belgique n'ait pour l'instant pas été déclaré en faillite, "nous avons identifié l'insolvabilité" comme étant comparable à une faillite "et nous pouvons donc agir comme compagnie d'assurances". Le fonds de garantie va désormais en premier lieu rapatrier les passagers bloqués à l'étranger. Cela pourra se faire soit via un vol retour de Brussels Airlines, ou "si nécessaire, nous pourrons envoyer un avion vide pour les chercher", poursuit Mark De Vriendt.

Près de 10.000 Belges sont actuellement en vacances réservées via Thomas Cook Belgique.

Partout dans le monde, les clients du voyagiste en faillite subissent des perturbations. Une grande opération de rapatriement est organisée par le Royaume-Uni, aux frais du contribuable. Tous les vols Thomas Cook sont annulés aux Pays-Bas mardi. En revanche, les vols devraient reprendre en Scandinavie. Le Maroc a lui mis en place lundi une cellule de crise pour "suivre et encadrer le rapatriement de milliers de clients" Thomas Cook.

Le fonds de garantie conseille aux clients de ne plus verser d'argent

Sur son site internet, le fonds de garantie voyages conseille mardi aux clients de Thomas Cook Belgique de ne plus effectuer un seul paiement vers l'entreprise, comme un acompte ou un solde restant pour un voyage déjà réservé. S'ils venaient à le faire, le fonds pourrait leur refuser le remboursement.

Bien que Thomas Cook ne soit pas officiellement en faillite, le fonds de garantie voyages a constaté mardi "l'insolvabilité financière" du groupe et peut donc agir.
Le fonds donne pour l'instant priorité aux voyageurs qui se trouvent à l'étranger. Il s'agit avant tout de 350 clients de Thomas Cook Belgique en Tunisie qui ont vu leur vol retour annulé par Brussels Airlines. Les autres dossiers seront traités chronologiquement, suivant les dates de départ. Le fonds invite les personnes concernées à consulter son site internet, régulièrement mis à jour, et prévient qu'il s'occupera de tous les dossiers, mais que "le traitement de ceux-ci prendra du temps".

Les personnes ayant réservé un futur voyage auprès de Thomas Cook peuvent dès aujourd'hui soumettre une demande d'intervention auprès du fonds.
Les clients actuellement à l'étranger sont priés de ne pas organiser leur vol retour de leur propre initiative. Les nouveaux billets ne seront en effet pas remboursés par le fonds, qui rappelle également qu'en aucun cas les clients ne doivent repayer leur voyage. En cas de problèmes avec "votre hôtelier ou un autre fournisseur de services pour votre voyage", le centre de crise des Affaires étrangères peut être contacté au 0032/2.501.40.00.
 

Copyright 2019 The Associated Press. All rights reserved