Nicolas Maeterlinck

Gouvernement flamand : dernière ligne droite pour les négociateurs

Les négociateurs de la N-VA, du CD&V et de Open VLD sont réunis depuis ce matin pour discuter de la formation du nouveau gouvernement flamand. L’objectif est de travailler au finish, mais ce n'est pas encore gagné.

"Mathématiquement il est tout à fait possible d’y arriver la nuit prochaine, mais rien n’est encore sûr", tels sont les commentaires que l’on entend de sources proches des négociateurs. "La priorité serait d’arriver à un bon accord".

Il y aurait encore beaucoup à discuter sur le plan du contenu, y compris en ce qui concerne le budget. Au début du mois, on avait appris que, sans changement de politique, la Flandre risquait de se retrouver avec un déficit budgétaire de 600 millions d'euros l'année prochaine.

Et puis, bien sûr, il y a aussi les questions de personne à résoudre : qui obtient quel poste ministériel, si la N-VA doit-elle obtenir un poste de ministre en plus et qui sera alors président du Parlement flamand ? Beaucoup de noms circulent mais ce ne sont que des spéculations.

Si l’on arrive à un accord ce soir ou cette nuit, des congrès de partis seront organisés le week-end prochain afin que les militants donnent leur feu vert à l’accord de gouvernement.

Le nouveau gouvernement flamand pourrait alors présenter le texte de l’accord au Parlement flamand ce qui sera suivi par un débat plus tard dans la semaine.