Chaque jour, quatre Gantois déménagent vers la Flandre occidentale

Le nombre d’habitants du chef-lieu de Flandre orientale qui décident d’aller vivre en Flandre occidentale a ainsi doublé au cours des vingt dernières années. C’est ce que révèle une enquête du journal Krant van West-Vlaanderen. Le nombre de West-Flandriens qui vont s’installer à Gand reste cependant encore plus élevé.

Ce sont avant tout les étudiants qui étaient restés à Gand après leurs études supérieures qui ont tendance à rentrer en Flandre occidentale, dans leur région d’origine. "Je pense que l’importance d’un confort de vie joue un rôle majeur", indiquait à Radio 2 (VRT NWS) Hans Dobbelaere du bureau d’études économiques de la province de Flandre occidentale.

"Mais il y a aussi le souhait de fuir la ville et le sentiment d’appartenir à la communauté linguistique de Flandre occidentale" qui jouent un rôle, précise Dobbelaere.

Ainsi la journaliste Florence Depauw (Radio 2), originaire de Knokke-Heist au littoral, était restée à Gand à la suite de ses études, mais elle déménagera d’ici peu vers Bruges. "Mon ami et moi souhaitions acheter une maison avec un petit jardin, près de la gare et de l’autoroute. A Gand, il ne faut même pas essayer de trouver. Acheter une maison à Gand m’est actuellement financièrement impossible".

Jelle Jansegers

En dix ans les prix des maisons à Gand ont augmenté de 50%. Une maison à deux façades coûte actuellement 270.000 euros. Pour une maison quatre façades, il faut débourser en moyenne 410.000 euros. Et pour un appartement une moyenne de 235.000 euros.

Mais Gand n’a pas encore perdu tous ses habitants issus de Flandre occidentale. Il y a en effet encore toujours davantage de West-Flandriens qui déménagent à Gand que le contraire. Rien que l’an dernier, plus de 2.000 personnes ont quitté la Flandre occidentale pour aller s’installer à Gand dans la province voisine. Alors que "seulement" 1.500 personnes ont fait le déménagement inverse, quittant Gand pour la Flandre occidentale.

On évalue à 10% le nombre d’habitants de Gand qui ont des racines en Flandre occidentale.