Pas encore de fumée blanche pour un accord de majorité en Flandre

Bien que les négociateurs de la N-VA, du CD&V et d’Open VLD se soient réunis jusqu’à 3h, dans la nuit de jeudi à vendredi, aucune fumée blanche ne se dégage encore pour un nouvel accord de majorité en Flandre. Les négociateurs reprennent leurs pourparlers ce vendredi midi. Le formateur reçoit séparément Open VLD et CD&V.

A l'entame de la rencontre jeudi matin vers 9h, l'ambition des représentants des trois partis était bien de négocier "au finish". Mais au fur et à mesure de la journée, la perspective d'un accord s'est étiolée. Divers négociateurs ont évoqué une ambiance "constructive" et il est admis qu'une convergence a été dégagée sur différents éléments.

Toutefois, certains aspects font toujours obstruction à un accord de majorité, notamment le budget. Les efforts se concentreront sur ce point ce vendredi lors d'une nouvelle tentative de négociation.

Le formateur flamand, Jan Jambon (N-VA), a repris ce vendredi midi les négociations visant à mettre sur pied un exécutif régional, en s'entretenant séparément avec les libéraux d’Open Vld et les démocrates-chrétiens du CD&V.

Les trois partis impliqués dans la formation flamande ont eu l'occasion de mener des consultations en interne dans la matinée. Vers 12h30, la présidente des libéraux flamands, Gwendolyn Rutten, et son négociateur Bart Somers ont été reçus par Jan Jambon (photo).

Ce dernier recevait ensuite le CD&V. Dans le courant de l'après-midi ou de la soirée, les trois partis devraient à nouveau être réunis.