Etudiants ivres à Louvain: le recteur de la KU Leuven veut imposer une heure de fermeture aux cafés

Rencontrer des jeunes étudiants ivres à 7 heures du matin aux entrées des écoles, c’est une image dont le recteur de l’Université de Louvain (KU Leuven) veut se débarrasser. Luc Sels voudrait ainsi imposer une heure de fermeture à certains cafés de la ville. Une idée à laquelle le bourgmestre Mohamed Ridouani (SP.A) ne s’oppose pas, mais sous quelques conditions.

D’après le recteur de la KU Leuven, certains établissements abusent de leur possibilité de vendre de l’alcool à l’heure où des élèves rentrent à l’école. Jeudi dernier vers 8h15, Luc Sels raconte avoir lui-même croisé sur son chemin des cafés ouverts devant lesquels se trouvaient encore des clients en état d’ébriété.

A la suite d’incidents violents qui ont eu lieu certaines nuits du mois d’août et de septembre, le recteur voudrait désormais imposer une heure de fermeture aux cafés situés dans le quartier estudiantin.

Pas à l’ordre du jour, mais…

Pour le bourgmestre de Louvain, une telle mesure n’est pour l’instant pas à l’ordre du jour. "Je voudrais que le domaine public soit libéré dès 7 heures du matin des personnes encore occupées à boire ou à crier", déclare Mohamed Ridouani. "Les cafés doivent également faire en sorte que leurs terrasses soient propres, et qu’il n’y ait plus personne dehors. Les gérants qui ne se tiennent pas à ces conditions risquent de se voir imposer une heure de fermeture", précise-t-il.

Selon le patron du café t’Archief, Igor Van Driessche, 5 heures du matin est déjà une bonne heure pour fermer les portes. Il estime que les bars qui choisissent de rester ouverts plus longtemps doivent se voir imposer un niveau maximum de décibels. Igor Van Driessche souligne toutefois que les étudiants problématiques ne sont en fait pas si nombreux, et qu’ils se baladent parfois également en journée. "On ne pourra jamais totalement contrer cela, même en imposant une fermeture à 2 heures du matin. Les gens iront alors faire la fête ailleurs, dans un kot par exemple", conclut-il.