La candidature de Didier Reynders approuvée par les commissions du Parlement européen

La candidature du commissaire désigné par la Belgique, Didier Reynders, a été approuvée mercredi après-midi par les coordinateurs des commissions compétentes du Parlement européen, a-t-on appris à bonnes sources.

Le prétendant belge au poste de commissaire à la Justice devait obtenir le soutien de coordinateurs représentant au moins deux tiers des membres des commissions des libertés civiles (LIBE) et des Affaires juridiques (JURI) pour être accepté.

Les groupes PPE et S&D ont déclaré publiquement sur les réseaux sociaux avoir soutenu M. Reynders. De nombreux députés issus de Renew Europe, des Verts/ALE et de l'ECR ont eux aussi affiché leur satisfaction à la suite de l'audition du candidat, laissant présager un jugement positif.

La GUE (extrême gauche) a pour sa part émis des réserves - notamment en matière d'éthique -, qui devraient être mentionnées dans la lettre d'approbation qui sera rédigée par les commissions, a précisé une source parlementaire à Belga. Le groupe d'extrême droite "Identité et démocratie" n'a lui pas soutenu le libéral belge.

Didier Reynders n'a jamais paru en difficulté lors de son audition en matinée devant les eurodéputés. Pendant près de trois heures, les élus ont balayé avec le libéral les différents volets des politiques de Justice, État de droit et Protection des consommateurs qu'il est appelé à assurer dans l'équipe d'Ursula von der Leyen. 

A l'issue de son audition, Didier Reynders a été applaudi par de nombreux députés. 

Le Parlement européen se prononcera le 23 octobre sur l'ensemble du collège des commissaires. Si les eurodéputés l'approuvent, la Commission von der Leyen entamera ses travaux dès le 1er novembre.