ImageGlobe

Prêts hypothécaires : presque tout le monde opte pour un taux fixe

Presque tous les candidats acheteurs d’un bien immobilier qui se rendent à la banque pour contracter un prêt immobilier optent aujourd’hui pour un taux fixe. C'est ce que montrent les chiffres d'un certain nombre de grandes banques.

Opter pour un taux fixe semble être un choix logique en période de taux d’intérêt très bas. Vous êtes ainsi assuré de bénéficier de ce faible taux d'intérêt pendant toute la durée de votre emprunt. Néanmoins, de nombreuses personnes ont opté pour un taux d'intérêt variable au début de cette année. Chez BNP Paribas Fortis, la moitié des nouveaux prêts hypothécaires étaient même assortis d'un taux d'intérêt variable.

"C'est parce que le risque d'un taux d'intérêt variable était alors limité ", explique Tim Spellemans de BNP Paribas Fortis. En Belgique, le taux d'intérêt peut doubler au maximum, de 1,3% à 2,6%, par exemple. "La perte que vous auriez pu subir lorsque le taux d'intérêt double était très limitée. En conséquence, même dans le pire des cas, le taux d'intérêt variable restait attractif.

Mais aujourd'hui, le taux variable est très peu choisi. Chez BNP Paribas Fortis, plus de 8 clients sur 10 optent pour un taux fixe, et même 9 sur 10 chez KBC : " Au cours des derniers mois, l'écart entre le taux fixe et le taux variable s'est réduit, ce qui a également augmenté le risque pour l'emprunteur ", ajoute Tim Spellemans.

Les taux d'intérêt sur les prêts hypothécaires sont bas depuis des années, mais ils ont encore baissé ces derniers mois. Selon le baromètre des taux d'intérêt du bureau Immotheker au début de cette année, toute personne qui empruntait à 20 ans avec un taux d'intérêt fixe obtenait un peu moins de 2% d'intérêt. Au cours du dernier mois, le taux d'intérêt est tombé à environ 1,6 %.