La police fédérale a saisi 14 milliards d'argent criminel l'an dernier

Les montants saisis par la police fédérale sont passés de 644 millions d'euros en 2017 à 14 milliards l'an dernier, rapporte ce dimanche le journal De Zondag. Il s'agit principalement de saisies dans le milieu de la drogue, mais aussi d’un dossier complexe de fraude qui a permis à la police de saisir 13 milliards d’euros. Quelque 3.407 criminels ont été arrêtés.

Un dossier colossal à hauteur de 13 milliards d’euros est donc pour beaucoup dans la saisie record enregistrée l’an dernier par la police fédérale. Il s’agit d’une affaire de fraude qui doit encore être jugée.

"Le crime ne doit pas valoir la peine, c'est pourquoi nous devons frapper les bandes criminelles là où ça fait mal: dans le portefeuille", a commenté la porte-parole de la police Sarah Frederickx.

Avec la lutte contre le terrorisme et le trafic d'êtres humains, la lutte contre la drogue reste une priorité pour la police fédérale. Quelque 11% des capacités d'enquête y ont été consacrées l'an dernier. La problématique des stupéfiants est plus importante que jamais en Belgique, tout comme dans d'autres pays d'ailleurs, constate la police.

La police veut d’ailleurs accroître sa collaboration internationale, mais aussi nationale, entre les administrations publiques, la douane et les zones locales de police. "La situation stratégique de notre pays, avec ses ports internationaux, a un effet d’aimant pour toute une série de formes de criminalités au-delà des frontières", précise encore le ministre des Affaires intérieures démissionnaire, Pieter De Crem.