Restaurée, la Bourse d’Anvers a rouvert ses portes après 20 ans d’inoccupation

Le bourgmestre d'Anvers, Bart De Wever, a inauguré vendredi le bâtiment rénové de la Handelsbeurs (photo), la Bourse anversoise. L’endroit - qui compte près de 500 ans d’histoire - retrouve sa fonction ancestrale de lieu de rencontre et de culture au cœur de la ville.

Située au cœur historique d’Anvers, la Bourse a longtemps servi de lieu de rencontre et en particulier de raccourci entre la Lange Nieuwstraat et le Meir. La Handelsbeurs remonte en effet à un bâtiment érigé́ en 1531, qui était en fait la première bourse d’échanges moderne, sur laquelle ont été modelées d’autres bourses d’Europe.

Deux fois, le bâtiment historique a été ravagé par les flammes et chaque fois reconstruit. Datant de 1872, le bâtiment actuel a été construit dans un style néo-gothique d’après les plans de l’architecte Jos Schadde, qui y a intégré de nombreux éléments du bâtiment d’origine. En 1897, la Bourse de commerce s’adjoignait une Bourse des bateliers (Schippersbeurs), plus petite.

À la fin des années 1990, les activités de bourse de valeurs à Anvers prenaient fin et étaient transférées à Bruxelles. Inoccupé depuis lors, le bâtiment historique fermait ses portes pour des raisons de sécurité. Les édifices adjacents de la Lange Nieuwstraat 20-22-24 devaient fermer à leur tour, après le départ du service Population de la commune. Par la suite, la ville d’Anvers décidait de vendre les bâtiments de la Lange Nieuwstraat et d’inclure dans cette transaction la restauration et la réaffectation de la Bourse de commerce et de la Bourse des bateliers.

Joyau du patrimoine et lieu de rencontre séculaire

Le premier volet de la restauration de ce site patrimonial historique vient donc d’être achevé. Il avait débuté en 2016 à l’issue de fouilles archéologiques. La Bourse peut à nouveau assumer son rôle économique, social et touristique à Anvers. En effet, depuis vendredi, ce monument néo-gothique se présente comme un lieu de réunion multifonctionnel doté de tous les équipements techniques modernes.

Ce cadre exceptionnel peut accueillir des événements d’entreprise et publics, des défilés de mode, des dîners de gala, des congrès, des foires, des concerts, notamment. Le plateau central au rez-de-chaussée a une capacité de 1.600 personnes. Au premier étage se trouvent dix salles multifonctionnelles pouvant accueillir de 30 à 120 personnes, qui sont équipées selon les normes de confort actuelles, y compris des installations audiovisuelles intégrées.

Tout cela dans le décor unique ressuscité de murs et de plafonds richement illustrés, de boiseries ornementales et de vitraux. Au cours des prochains mois, plusieurs activités publiques passionnantes sont déjà programmées, telle que le Urban Walk qui aura lieu le dimanche 13 octobre. Les 21 et 22 novembre, le Handelsbeurs accueillera Fashion Talks et Creative Ville, deux événements organisés par Flanders DC.

Sur un site multifonctionnel, en plein développement

Dans les prochains mois, la Bourse des bateliers adjacente sera transformée en un restaurant - avec une terrasse couverte dans la Bourse de commerce. Au printemps 2020, un hôtel de 139 chambres ouvrira ses portes dans le complexe historique voisin de l’Hôtel du Bois, situé dans la Lange Nieuwstraat. L’implantation à Anvers de la chaîne Marriott avec un hôtel cinq étoiles est une première pour le secteur hôtelier anversois.

Depuis peu, le nouveau parking souterrain construit sous la Bourse est également ouvert au public, avec une capacité de près de 300 voitures. L’accès et la sortie sont situés au Sint-Katelijnevest 55. La construction de ce parking souterrain de trois étages est un véritable exploit, puisque l’ensemble du complexe boursier a dû être placé sur une structure de pieux temporaire. Le parking dispose d’accès directs à la Bourse et à l’hôtel.

L’ensemble du projet est réalisé par l’entreprise Handelsbeurs Antwerpen NV, qui compte aussi bien des actionnaires publics que privés. D’emblée, ces partenaires ont défini une vision alliant développement urbain et respect du patrimoine, ce qui leur a permis de proposer avec le site du Handelsbeurs un projet de niveau international.

Le coût du projet s'élève à 60 millions d'euros. Le bâtiment ouvrira pour la première fois au public le 13 octobre, à l'occasion de l'Urban Walk.