En Flandre, pour profiter du bonus logement, c'est maintenant ou jamais

Ceux qui désirent acquérir un logement mais doivent encore débuter toutes leurs formalités chez le notaire et à la banque risquent de ne plus bénéficier de la prime logement en Flandre (woonbonus). C’est ce que déclare Febelfin, la Fédération belge du secteur financier. Selon Karel Van Eetvelt, le patron de Febelfin, le délai avant la signature de l'acte risque d’être trop court.

"Il reste encore une toute petite chance", déclare Karel Van Eetvelt, "pour ceux qui doivent encore débuter leurs démarches en vue d’acquérir un logement de pouvoir bénéficier du woonbonus".

Le "woonbonus" est l’avantage fiscal accordé à ceux qui empruntent pour l’achat d’une maison ou d’un appartement en Flandre. Les intérêts, amortissements en capital et les primes d’assurance solde restant dû payées peuvent être déduit fiscalement. Le nouveau gouvernement flamand a décidé de supprimer ce "woonbonus" à partir du 1er janvier 2020. En compensation, il réduira les droits d’enregistrement pour l’achat d’une maison familiale de 7 à 6%. Mais cet avantage ne compense pas la perte du "woonbonus".

En conclusion, "le délai avant la signature de l’acte risque bien d’être trop court" a estimé Karel Van Eetvelt. D’un côté, vous avez besoin d’un crédit hypothécaire et vous devez remplir des tas de documents à la baqnue et de l’autre vous devez vous rendre chez le notaire pour signer l’acte d’achat. Au total, cela peut prendre au moins trois mois. Cela signifie que si vous ne commencez pas tout de suite vous ne pourrez plus bénéficier de ce bonus logement.

Karel Van Eetvelt ne veut pas fermer complètement la porte : "dans le meilleur des cas, si vous entamez les démarches cette semaine vous avez encore une petite chance mais ce n’est peut-être pas raisonnable".

Karl Van Eetvelt admet que les banques et les notaires n’ont aucune envie d’un rush soudain sur les biens immobiliers. "Nous n'avons pas besoin d’une surchauffe sur le marché. Nous avons fait valoir auprès du nouveau ministre Matthias Diependaele (N-VA), qu'il fallait faire preuve de clarté très rapidement.

Il est clair également que les personnes qui n'ont pas encore commencé leurs démarches arrivent trop tard et ne pourront plus bénéficier de cette prime au logement."