Franssen et Smaers : un duo féminin pour assurer l'interim à la présidence du CD&V

L'Assemblée générale du parti démocrate-chrétien flamand a désigné mardi soir ses vice-présidentes actuelles Cindy Franssen (photo, à g.) et Griet Smaers (photo, à dr.) à la présidence ad interim du CD&V. Elles succèdent à Wouter Beke, devenu ministre du Bien-être au gouvernement flamand. Le CD&V élira cette année encore un nouveau président.

La décision intervient quelques jours après l'annonce de l'entrée en fonction du président sortant Wouter Beke, au gouvernement flamand, où celui-ci est en charge du Bien-Etre.

Agée de 43 ans, Cindy Franssen est membre du parlement européen. Griet Smaers, âgée de 42 ans, est échevine à Geel (province anversoise). Au sein du parti, les deux mandataires ont déjà travaillé en tandem, notamment au cours du congrès de rénovation du parti. Elles ont également fait partie du "groupe des douze", chargé d'évaluer le fonctionnement du CD&V après son résultat électoral décevant de mai dernier.

Leur mission intérimaire consistera à diriger le parti au quotidien, à mettre en œuvre les recommandations du groupe des douze et à organiser les élections à la présidence. Les candidatures, ouvertes à tous les membres du parti, doivent être introduites avant le 22 octobre.

Les votes pourront être émis via l’internet ou par courrier, du 28 octobre au 17 novembre. La divulgation des résultats est programmée le 18 novembre. Si aucun candidat n'obtient le minimum exigé de 50% des voix, un deuxième vote est prévu, du 20 novembre au 5 décembre, entre les candidat(e)s les mieux classé(e)s. Le résultat sera rendu public le 6 décembre.