De jeunes footballeurs d'un club turc du Limbourg font le salut militaire

Des clubs de football de Beringen et de Heusden dans le Limbourg ont posté sur les réseaux sociaux des photos et des vidéos de jeunes joueurs faisant le salut militaire en honneurs aux soldats turcs. Des slogans nationalistes accompagnent ces photos. Voetbal Vlaanderen, une branche de l'Union belge de football a déclaré vouloir s’entretenir avec les dirigeants de ces clubs.

Sur la page facebook du club Turkse FC de Beringen, vous pouvez voir sur une photo et une vidéo de jeunes footballeurs faisant un salut militaire. Sur une autre photo, sur le site internet du club, des enfants font le même geste dans le vestiaire. Les légendes des photos et vidéos font référence au "drapeau glorieux" et à "nos braves soldats". Il n'y aurait pas de référence directe au conflit actuel entre la Turquie et la Syrie.

Le club KFC Anadol de Heusden a mis une photo similaire sur sur les réseaux sociaux, on y voit de jeunes footballeurs tenir un drapeau turc, et faisant un salut militaire.

Voetbal Vlaanderen, une branche de l'Union belge de football n’a pas apprécié. "Il n’y a pas de quoi être fier. Nous sommes surpris et consternés ", a déclaré à la VRT le secrétaire général Benny Mazur.

Nous allons d'abord analyser cela attentivement et discuter avec les personnes concernées, et qui sait, ils comprendront peut-être que ce n'est pas la bonne façon de communiquer dans notre environnement. Tout a commencé avec un seul club, entre-temps un deuxième a été repéré. Cela ne devrait pas s’étendre encore"

Voetbal Vlaanderen en discutera la semaine prochaine au sein de son comité d'éthique. Il est possible qu'une enquête disciplinaire soit menée, mais ce n'est pas à l'ordre du jour pour le moment.

Selon le club Turkse FC, représenté par Basir Hamarat, président de l'organisation Union of International Democrats, proche du parti présidentiel turc AKP, "Le geste n'est absolument pas politique. De telles photos sont partagées chaque année en hommage aux martyrs et à leur famille". "Même s'il n'y avait pas de conflit entre la Turquie et la Syrie, et même si les joueurs de l'équipe nationale (turque, NDLR) n'avaient pas fait ce même geste lors d’un match contre l’Albanie, le club aurait pris et partagé cette photo. Que ce soit désormais sensible? Le club n'y a pas prêté attention".
 

AP

Ben Weyts : "C’est de la propagande politique et militaire"

Le ministre flamand des Sports Ben Weyts (N-VA) a réagi mardi. "Je trouve cela déplacé, que des enfants faisant du sport soient utilisés à des fins de propagande politique et militaire, contre d'autres personnes", a commenté le ministre N-VA, interrogé par Belga. Il n'est de toute manière pas partisan de "fédérations sportives composées sur base de l'origine ethnique", ajoute-t-il.

Le cliché qui a le plus fait parler de lui montrait une équipe d'enfants (U10), accompagné d'un commentaire stipulant: "Faisons de notre victoire 5-3 avec les U10 un cadeau pour nos soldats. Nous sommes un peuple sérieux. (...) Pendant que nous sommes dans le froid et la pluie, nous voulons offrir notre âme pour l'existence d'une nation turque", selon la presse flamande.

Le club, dont l'existence remonte au passe-temps sportif de travailleurs turcs installés à Beringen dans les années '60, selon l'historique sur le site du club, joue en 2e provinciale limbourgeoise.

La branche flamande de l'Union belge de football a indiqué qu'elle allait se pencher sur ces images montrant des joueurs faisant un salut militaire. Ben Weyts s'en réjouit, et estime que la ville de Beringen elle-même "devrait aussi discuter avec le club".  

Les plus consultés