Le parcours flamand d'intégration restera gratuit à Bruxelles

Le parcours flamand d'accès à la citoyenneté, qui coûtera à l'avenir 360 euros à son bénéficiaire en Flandre, restera gratuit à Bruxelles. Ainsi en a décidé le gouvernement flamand pour éviter que l'instauration d'un paiement pour la seule offre flamande dans la capitale produise un effet dissuasif.

L’information a été donnée par le nouveau ministre flamand des Affaires bruxelloises, Benjamin Dalle (CD&V). Elle a ensuite été confirmée, devant le parlement flamand par le ministre en charge de l'Intégration, Bart Somers (Open VLD).

Le néerlandais sous pression à Bruxelles

A Bruxelles, les nouveaux arrivants peuvent choisir de suivre un parcours d'intégration soit via un Bureau d'Accueil des Primo-Arrivants dépendant de la Commission Communautaire française, soit via un service dépendant de la Communauté flamande.

Le gouvernement flamand craint qu'en imposant la redevance de 360 euros annoncée pour pouvoir s'y inscrire en Flandre, on assiste à un recours massif au parcours francophone dans la capitale.

"Nous devons absolument éviter d'instaurer un seuil supplémentaire au choix d'un parcours d'intégration néerlandophone. Cela mettrait la position du néerlandais à Bruxelles sous pression", a commenté Benjamin Dalle sur BRUZZ.

"Une bonne maîtrise du néerlandais est un défi absolu pour les nouveaux arrivants dans notre capitale. C'est souvent un ticket direct vers un emploi de qualité durable à Bruxelles ou en Flandre", a-t-il encore souligné.