Jonas Hamers / ImageGlobe

Une centaine de demandeurs d’emploi au Jobday Flandre en province de Liège

Entre 100 et 150 demandeurs d'emploi ont participé ce jeudi matin au Jobday Flandre organisé par le Forem, en collaboration avec son pendant flamand VDAB. Quarante-deux d'entre eux ont été sélectionnés par la dizaine d'entreprises présentes à Grâce-Hollogne (province de Liège) pour passer une étape supplémentaire. Dans la plupart des cas, c’est une connaissance passive du néerlandais qui leur est demandée.

Ces sociétés flamandes - installées à Tongres, Landen, Hasselt, Bilzen et Genk - recherchaient du personnel dans l'hôtellerie, le secteur Horeca, la maintenance, la logistique mais aussi pour des fonctions commerciales ou administratives. La connaissance passive du néerlandais était demandée dans 80% des fonctions à pourvoir.

"Nous considérons d'ailleurs que le nombre de personnes sélectionnées pour un second rendez-vous est la preuve du succès de l'événement et de sa préparation", estime un porte-parole du Forem. L'agence wallonne pour l'emploi a en effet organisé des ateliers de training pour les demandeurs d'emploi.

Lors de ceux-ci, les futurs candidats ont reçu des conseils pour leurs entretiens d'embauche ainsi que des informations sur les entreprises présentes et leurs offres. Ils ont également pu faire relire ou traduire leur CV en néerlandais.

Ce type d'action participe à la mobilité interrégionale, sachant qu'actuellement 42.650 Wallons travaillent en Flandre. Le jobday sera reconduit dans le futur, mais le Forem participera également du 18 au 22 novembre au Werkweg (le chemin de l'emploi), une occasion supplémentaire de démystifier l'emploi de l'autre côté de la frontière linguistique.

En 2018, l'organisme a d'ailleurs dispensé plus de 120.000 heures de formation en néerlandais.