Paul Magnette élu à la présidence du PS avec 95,4% des voix

Paul Magnette a été élu à la présidence du parti socialiste avec 95,4% des voix. Le bourgmestre de Charleroi était l'unique candidat à la succession d'Elio Di Rupo. De son côté, Ahmed Laaouej a été élu président de la fédération bruxelloise du PS.

L’ex-Premier ministre, et président national du PS pendant 20 ans, Elio Di Rupo est redevenu ministre-président de la Région wallonne mi-septembre, à la tête d'une coalition PS-MR-Ecolo. Dans la foulée, il avait annoncé que sa formation politique organiserait une élection présidentielle en octobre, tout en précisant qu'il ne serait pas candidat à sa propre succession.

Paul Magnette avait pour sa part annoncé officiellement le 16 septembre qu'il briguerait la présidence. Jugée régulière, sa candidature était soumise au vote des militants vendredi et samedi.

Laaouej succède à Onkelinx à Bruxelles

Le chef de groupe PS à la Chambre, Ahmed Laaouej a pour sa part été élu président de la fédération bruxelloise du PS avec 52.5% des voix. Il succède ainsi à Laurette Onkelinx.

Etaient en compétition pour ce mandat, d'une part le chef de groupe PS à la Chambre Ahmed Laaouej, bourgmestre de Koekelberg, qui s'est porté candidat, avec les députés bruxellois Isabelle Emmery et Martin Casier et le soutien du bourgmestre de la ville de Bruxelles Philippe Close; et d'autre part l'actuel président du parlement bruxellois Rachid Madrane. Celui-ci se présentait en ticket avec la bourgmestre de Molenbeek Catherine Moureaux, et la présidente du CPAS de la ville de Bruxelles Karine Lalieux.

Ahmed Laaouej a été élu avec 52,2% des voix.