Brussels Airlines va devenir une compagnie aérienne plus petite

Brussels Airlines sera une compagnie aérienne plus réduite ces prochaines années mais aussi plus rentable. Il n'y aura pas de licenciement collectif: l'objectif est que les pertes d'emplois soient absorbées par des départs volontaires.

Brussels Airlines s'attèle depuis longtemps à un plan d'avenir baptisé "Reboot". Ce plan doit accroître la rentabilité de la compagnie (avec une marge bénéficiaire d'au moins 8% d'ici 2022). Ces dernières années, la rentabilité n'a pas été assez élevée pour pouvoir investir dans l'avenir.

Mercredi, la direction a indiqué pour la première fois que la société sera plus petite ces prochaines années. "L'objectif est d'évoluer vers une société plus petite qui réalise plus de bénéfice et qui peut de nouveau croître", ont expliqué les syndicats après une rencontre avec la direction.

L'impact du plan, qui durera jusqu'en 2022, n'est pas encore clair. Il n'y aura toutefois pas de licenciement collectif, selon les syndicats. Un plan sera élaboré pour des départs volontaires. Les travailleurs quittant l'entreprise seraient par ailleurs accompagnés intensivement pour retrouver un nouvel emploi.
Une assemblée du personnel est prévue jeudi chez Brussels Airlines.

Les plus consultés