PA Wire/PA Images

F-35 : le secteur aérospatial belge signe un partenariat avec Lockheed Martin

Un accord de coopération a été conclu mercredi par le groupe américain de défense Lockheed Martin (LM) et des entreprises belges dans le cadre de potentielles retombées économiques liées à l'achat de 34 avions de combat F-35 par le gouvernement, un contrat de quelque 3,8 milliards passé l'an dernier. Huit entreprises ont signé le contrat au siège de Solvay à Neder-Over-Heembeek: Asco Industries, Coexpair, Feronyl, Sabca, Safran Aero Boosters, Sonaca, Thales Belgium et Solvay.

Cet accord a pour objectif de favoriser la recherche et l'innovation en Belgique dans le domaine des matériaux composites avancés pour l'industrie aéronautique, a indiqué Ilham Kadri, CEO de Solvay.

Il a été signé dans le cadre des mesures dites ESI (intérêts essentiels de sécurité) liées au contrat belge pour le programme F-35. "Le choix du F-35 implique une coopération avec Lockheed Martin et l'ensemble de l'écosystème aéronautique belge d'entreprises et d'universités", a ajouté Solvay.

"Le gouvernement belge n'a toutefois pas participé aux négociations et ce contrat ne constitue pas une compensation économique en tant que telle", a précisé le cabinet de la ministre fédérale de l'Economie Nathalie Muylle, présente pour soutenir ce partenariat.

Concrètement, un processus de sélection de projets impliquant des universités belges et des partenaires industriels dans le domaine des matériaux composites avancés pour des applications aérospatiales sera lancé. Les projets dureront de 12 à 24 mois et les équipes universitaires ayant les solutions les plus innovantes et les plus efficaces seront éligibles pour des prix de design.

Dans ce contexte, Solvay mettra à disposition son tout nouveau 'Customer Engagement Center', consacré au développement de polymères à hautes performances et de composites thermoplastiques. Ce centre a également été inauguré mercredi.
 

Les plus consultés