AFP or licensors

39 corps dans un camion passé par Zeebrugge: ce que l’on sait

Le parquet fédéral l’a officiellement confirmé : le camion à bord duquel 39 corps ont été retrouvés, mercredi dans l'Essex en Angleterre, est bien passé par Zeebrugge. Pour le moment, on ne sait pas encore quand les victimes ont été placées dans le conteneur et si cela s'est produit en Belgique. D'après les dernières informations, les personnes décédées sont des citoyens chinois.

Le conteneur et ses 39 occupants sont arrivés vers 15h mardi à Zeebrugge et ont quitté le port dans le courant de l'après-midi pour arriver à Purfleet, dans le comté de l'Essex, à 01h mercredi, a précisé le parquet.

L'enquête suit son cours mais de nombreuses zones d'ombre persistent. Ainsi, on ignore toujours comment les 39 personnes sont montées à bord du camion. Selon le CEO du port de Zeebrugge, Joachim Coens, il est peu probable que ces personnes soient montées dans le véhicule à Bruges.

"Pour le moment, on ne sait pas encore quand les victimes ont été placées dans le conteneur et si cela s'est produit en Belgique", a pour sa part commenté le parquet fédéral.

"Le chauffeur n'était pas de la traversée"

"Un container réfrigéré entre dans la zone portuaire déjà complètement scellé", a développé Joachim Coens. "Lors du contrôle, ce sceau est lui-même examiné, de même que la plaque d'immatriculation. Le chauffeur est lui aussi contrôlé à l'aide de caméras", a-t-il expliqué mercredi soir lors de l'émission Terzake sur la VRT.

Ce n'est qu'une fois la cargaison vérifiée, que le véhicule peut être embarqué. Ensuite, lorsque le navire arrive au port, la cargaison est récupérée par un autre camion. Le chauffeur n'était donc pas de la traversée.

"Il nous arrive de découvrir plusieurs personnes cachées dans un container mais autant de personnes à la fois, c'est exceptionnel", a commenté le bourgmestre brugeois Dirk De Fauw sur la VRT.

L'enquête du parquet fédéral se déroulera "en étroite collaboration avec les services de police et les autorités judiciaires britanniques" et se concentrera sur les organisateurs et "toutes les autres personnes impliquées dans ce transport", a précisé le parquet. Aucune information supplémentaire ne sera divulguée dans l'intérêt de l'enquête, a-t-il conclu.

Des citoyens chinois

D'après les plus récentes informations, les victimes, 31 hommes et 8 femmes, sont de nationalité chinoise.

L'identification des 39 corps est un processus qui prendra du temps.

Les plus consultés