Copyright 2019 The Associated Press. All rights reserved

Charles Michel souhaite quitter le "16" début novembre au plus tard

Charles Michel a annoncé ce vendredi au Conseil des ministres qu'il souhaitait être déchargé de sa responsabilité de Premier ministre au plus tard au début du mois de novembre, afin de préparer la présidence du Conseil européen qu'il prendra le 1er décembre. Dans l’attente d’un nouveau gouvernement fédéral, il faudra donc trouver un(e) remplaçant(e) pour Charles Michel. Le nom de la ministre Sophie Wilmès (MR) circulerait notamment. Ce serait la première fois que la Belgique serait dirigée par une femme.

Le chef du gouvernement fédéral en affaires courantes a fait part de sa volonté aux vice-Premiers ministres il y a déjà plusieurs jours, précise un communiqué. A la fin août, lors d'un débat à la Chambre sur la désignation de Didier Reynders à la Commission européenne, Charles Michel avait dit son espoir qu'un gouvernement serait formé d'ici le mois de novembre. A ses yeux, une telle échéance n'avait rien d'impossible.

Pourtant, deux mois plus tard, le processus enclenché depuis les élections en mai dernier semble tourner en rond; aucune négociation n'a commencé. "Constatant qu'à ce stade aucun processus de formation d'un gouvernement fédéral n'a démarré à la suite des élections 2019, il a également entamé depuis le début de cette semaine des consultations sur les modalités de son remplacement en affaires courantes", souligne le communiqué du Premier ministre. "Le Premier ministre veillera à garantir une transition fluide et responsable au service de l'intérêt des citoyens et de l'Etat", conclut le communiqué.

Une femme Premier ministre ?

Qui succédera à Charles Michel? Le nom de la ministre libérale Sophie Wilmès (MR) a été régulièrement cité ces derniers mois. Dans une coalition orange-bleu, composée du MR, de l'Open VLD et du CD&V, la famille libérale est la plus grande et le MR, le premier parti. La désignation de la ministre du Budget au 16 rue de la Loi répondrait donc à une logique arithmétique et permettrait en outre à confier à une femme le poste de Premier ministre, une première dans l'histoire de la Belgique, même si ce serait à la tête d'un gouvernement en affaires courantes.

Open VLD et le CD&V l'entendront-ils de cette oreille? Le poste de commissaire européen a été confié à un MR (Didier Reynders). Or, traditionnellement, le poste de commissaire européen et de Premier ministre ne sont pas attribués au même parti. En outre, il y a déjà beaucoup de libéraux aux "grandes fonctions": c'est en effet le libéral flamand Patrick Dewael qui a été élu à la présidence de la Chambre et c'est une libérale francophone, Sabine Laruelle, qui occupe le perchoir du Sénat.

A ce stade-ci, le conseil des ministres a pris acte de la volonté exprimée par Charles Michel. Son remplacement n'a pas encore été réglé. Du côté du CD&V et d'Open VLD, on ne souhaite pas encore réagir à ce stade.