Immobilier : les prix ont encore grimpé et le bonus logement accélère les ventes

Le marché immobilier reste particulièrement animé, le troisième trimestre 2019 s’est même révélé record depuis le lancement du baromètre des notaires en 2007. La Fédération belge du notariat constate également que les prix des appartements et maisons continuent à augmenter dans le pays. En Flandre, depuis l’annonce de la suppression du bonus logement en 2020, on a constaté en octobre une véritable ruée sur les logements. Le nombre de transactions a augmenté de 43% en octobre.

Par rapport au troisième trimestre de 2018, le nombre de transactions immobilières est en hausse de 4,3% et l'augmentation atteint même 6,6% sur les neuf premiers mois de l'année, en comparaison avec la même période de 2018. Le nombre de transactions est en hausse dans les trois Régions du pays: +7,3% en Flandre, +6,1% en Wallonie et +5,4% à Bruxelles.

Tous les types de biens immobiliers sont concernés, à l'exception peut-être des terrains. Le prix moyen d'une maison d'habitation en Belgique atteignait 259.725 euros au troisième trimestre, soit une hausse de 3,2% sur un an. En Flandre, le prix moyen d'une maison d'habitation se situait à 285.090 euros (les prix les plus élevés sont recensés en Brabant flamand), la moyenne étant de 474.371 euros à Bruxelles et 196.713 euros en Wallonie.

Le prix moyen d'un appartement était quant à lui de 228.356 euros en Belgique, ce qui correspond à une augmentation de 3,7% en un an et à la plus forte progression depuis cinq ans. En Flandre, le prix moyen d'un appartement était de 232.806 euros, 253.503 euros à Bruxelles (+5,5%) et 176.302 euros en Wallonie (+1,1%).

La suppression prochaine du bonus logement entraine une frénésie

Par ailleurs, le nombre de transactions immobilières en Flandre a bondi de 42,9% au mois d'octobre par rapport à la même période l'an dernier. C’est une conséquence directe de l'annonce, fin septembre, de l'abandon du bonus logement par le nouveau gouvernement flamand au début 2020.

Quelque 27.152 transactions ont ainsi été enregistrées ce mois-ci, contre 19.003 en octobre 2018. Une augmentation incroyable qui sera de courte durée, estiment les notaires. L'obtention du bonus dépend en effet de la date de signature de l'acte - qui doit se faire avant la fin de l’année 2019 - et non du compromis de vente.