La radio numérique et le DAB+ de plus en plus populaires en Flandre

D’après les derniers chiffres du bureau de sondages Ipsos, les Flamands sont toujours plus nombreux à écouter la radio via des canaux numériques. La radio numérique terrestre DAB+ est celle qui connaît la plus forte croissance. A terme, ce nouveau standard de diffusion est voué à remplacer la FM. Il permet notamment un son plus net et sans interférences.

Selon les résultats d’Ispos, 26% du temps d’écoute de la radio a lieu par voie numérique au nord du pays. Cette forme d’écoute peut se faire via le Net, la télévision digitale ou encore le DAB+. Cette dernière forme d’utilisation connait actuellement le plus grand succès, et a ainsi triplé en un an, passant de 3% à 9%. L’écoute via la télévision digitale a légèrement baissé (de 6 à 5%) alors que l’écoute par le Net est restée stable (12%).

La radio numérique terrestre DAB+ est désormais vouée à remplacer la FM. Elle permet une écoute gratuite et de qualité. Les auditeurs doivent cependant posséder un appareil pouvant capter et faire passer les signaux DAB. Actuellement, plus de 16% des Flamands en possèdent un, et 12% ont l’intention d’en acheter.

A partir de décembre 2020, les constructeurs et importateurs automobiles seront en outre dans l’obligation d’installer un système DAB+ dans tous les véhicules vendus.

Satisfaction du ministre des médias

Le ministre flamand des Médias, Benjamin Dalle (CD&V) s’est dit satisfait des derniers chiffres parus. "Cela démontre que le DAB+ constitue plus que jamais l’avenir de la radio. Il assure une meilleure qualité, une plus grande facilité d’utilisation, une offre plus large et il est plus propre niveau énergie", a-t-il commenté.

"Le gouvernement flamand joue résolument la carte du DAB+, et je suis content que l’intégralité du secteur soit en faveur d’un succès de la transition de la FM vers le DAB+", a ajouté Benjamin Dalle. "Je continuerai à soutenir personnellement ce projet, au niveau du contenu mais aussi financier, en poursuivant ma collaboration au sein de la commission d’experts Radio Digitale Flandre", conclut le ministre.