VRT/UNe

La VRT met fin à sa collaboration avec l’équipe de conception de son nouveau siège

La radio-télévision publique flamande a décidé d'interrompre avec effet immédiat sa collaboration avec l'actuelle équipe d'ingénieurs et d'architectes pour la conception de son nouveau siège. La décision du conseil d'administration sur proposition de la direction du service public flamand a été rendue publique ce lundi matin. La VRT se lance dans l'étude d'un nouveau projet, sans en préciser l'agenda. Ce projet s’inscrit dans le cadre du chantier Mediapark, un important projet immobilier et une cité des médias qui englobe notamment les sites de la VRT et de sa voisine francophone la RTBF.

Le projet actuel de nouveau siège pour la VRT émanait de l'association temporaire Robbrecht & Daem + Dierendonckblancke architects + Arup UK + VK group. La VRT annonce avoir mis fin à leur contrat parce qu’elle ne pense pas que le projet de construction pourra être réalisé sans dépassement du budget prévu.

Ce dépassement du budget est "inacceptable" pour la direction. "Le budget repose sur l'autofinancement grâce à la vente des terrains et vise un gain d'efficience par le biais de la construction d'un bâtiment plus petit et plus économique, conformément aux accords passés avec le gouvernement flamand", ajoute le service public flamand de radiotélévision.

Pour rappel, la VRT a pris la décision de s'installer dans un nouveau bâtiment sur le site actuel du boulevard Reyers, dans la commune bruxelloise de Schaerbeek. En 2015, la radiotélévision flamande a choisi son équipe d'architectes, qui a présenté le projet l'an dernier. Mais il y a quelques semaines, le quotidien De Tijd révélait qu'un différend était apparu cet été entre la direction et les architectes au sujet d'une augmentation des coûts.

Les entrepreneurs auraient demandé au moins 186 millions d'euros, soit bien plus que les 150 millions initialement prévus. La VRT souhaitait dès lors que le projet (photo) soit modifié, ce qui a mené à un désaccord avec les architectes ainsi qu'à un retard. La chaîne publique avait en effet déjà indiqué en juin que le déménagement n'aurait pas lieu avant 2024.

© G2 Architectural Graphics for TBM Robbrecht en Daem – Dierendonckblancke – VK – Arup

A la recherche d’un nouveau projet

"La VRT opte donc pour un nouveau projet et lancera une nouvelle procédure en ce sens. Son propre travail d’étude, réalisé ces dernières années - notamment dans le domaine des installations médiatiques et d’un nouvel environnement de travail - n’est pas perdu. Il a en effet permis d’acquérir des connaissances et une vision sur la manière dont la VRT fera son travail de média à l’avenir. Ces connaissances sont une base solide pour un futur nouveau projet, qui s’en tienne aux contours budgétaires établis", indiquait encore la VRT ce lundi matin.

Le nouveau ministre flamand des Médias, Benjamin Dalle (photo), a réagi en regrettant la fin de la collaboration entre la VRT et l’équipe des architectes et ingénieurs. "Une partie du travail effectué jusqu’ici sera perdu". Mais il affirme aussi comprendre la position du service public dont il a la tutelle, qui "ne peut accepter un dépassement du budget fixé".

Benjamin Dalle se dit convaincu “que la VRT prendra maintenant les mesures nécessaires pour trouver une solution le plus rapidement possible et faire construire un nouveau bâtiment qui soit adapté à l’avenir au Boulevard Reyers à Bruxelles et soit réalisé endéans le budget établi".

Le chantier du projet Mediapark - centré sur la construction de nouveaux sièges pour la RTBF et la VRT - devait normalement débuter cet automne. Mediapark prévoit également le développement progressif de 2.000 à 2.500 futurs nouveaux logements, la construction d'équipements de proximité (commerces, écoles, crèches...), ainsi que la création d'un parc de 8 hectares.

Au total, ce sont plus de 300.000 mètres carrés qui doivent sortir de terre dans les prochaines années.