BELGA/VERGULT

Le nombre de touristes de la mémoire a nettement baissé dans le Westhoek

La région transfrontalière belgo-française du Westhoek (Flandre occidentale) a enregistré une baisse significative du nombre de touristes de la mémoire en 2019, par rapport à l'an dernier. C’est ce qu’indique ce mercredi l'Office du tourisme provincial Westtoer. Quelque 372.000 visiteurs se sont en effet rendus jusqu'à présent dans la région, ce qui représente une diminution de 21%. Cette baisse était néanmoins attendue, précise Westtoer, parce que 2018 correspondait à la dernière année de commémoration du centenaire de la fin de la Première Guerre mondiale.

Bien que la baisse ait été attendue, le bilan n'en demeure pas moins positif: les chiffres pour l'année 2019 sont ainsi de18% plus élevés par rapport à ceux de 2013, l’année précédant le début des commémorations. Un total de 2,8 millions touristes du souvenir se seront ainsi rendus dans le Westhoek à l'occasion du centenaire de la Grande Guerre.

Les commémorations feront par ailleurs place à un nouveau programme en 2020. L'année sera en effet placée sous le signe de la reconstruction avec le projet 'Feniks'. Des expositions thématiques et divers événements mettront en lumière la renaissance de la région après la fin de la Première Guerre mondiale.

Des promenades pédestres et cyclistes emmèneront ainsi les visiteurs sur les sites de la reconstruction du Westhoek. Certains seront exceptionnellement accessibles au public. Le projet s'étendra de mars à novembre 2020 et a bénéficié du soutien de Toerisme Vlaanderen à hauteur de 500.000 euros.

LID SOFAM