Diversité: face à "la peur et la colère", Bart Somers veut rétablir la confiance des Flamands

Durant cette législature, le ministre flamand du Vivre ensemble et de l’Intégration veut œuvrer à ce que les habitants du nord du pays "vivent davantage ensemble que chacun de son côté". Invité sur le plateau de l’émission dominicale ‘De Zevende dag’ (VRT), Bart Somers (Open VLD) a toutefois admis qu’il fallait d’abord s’attaquer à "l’incertitude, la colère et la peur concernant la diversité".

"Je vais tenter de ne pas siéger dans le camp de ceux qui nomment constamment, voire parfois agrandissent les problèmes", a commenté Bart Somers au sujet de sa note de politique. "Je veux œuvrer à des solutions, afin d’aller de l’avant".

Le ministre libéral indique avoir conscience du fait que l’intégration n’est pas un domaine évident. "Nous devons chercher un nouveau départ. Il règne aujourd’hui beaucoup d’incertitude, de colère et de peur concernant la diversité, aussi bien de la part des personnes autochtones que des personnes d’origine étrangère. Ma mission est de rétablir la confiance, à partir de l’expérience que j’ai pu accumuler au niveau local", explique Bart Somers, qui fut bourgmestre de Malines pendant 18 ans.

"Cela signifie qu’il faut mettre tout le monde devant ses responsabilités. Mais aussi faire comprendre qu’on n’atteindra un succès que si tout le monde se retrousse les manches. Les nouveaux-arrivants ne sont donc pas les seuls à devoir collaborer, les Flamands aussi doivent le faire", a-t-il ajouté.

Bart Somers a tenu à rappeler que "les gens qui vivent légalement dans notre société font partie de ‘nos’ gens, qu’ils s’appellent Jan ou Rachid. Mais il ne faut pas être aveugle devant le fait que nos villes sont souvent des archipels de petites îles monoculturelles", a-t-il souligné, précisant que la rupture de ce modèle et le vivre ensemble devaient avant tout se faire en collaborant avec les administrations locales.