2.000 acteurs du monde culturel flamand réunis à Bruxelles: "La culture est le laboratoire de la société"

Plus de 2.000 personnes du secteur culturel flamand se sont rassemblées mardi soir au Beursschouwburg à Bruxelles. Elles devaient discuter des mesures à prendre pour lutter contre les économies envisagées dans leur domaine. L'affluence était telle que des gens se pressaient également autour du bâtiment situé rue Orts.

Le week-end dernier, le secteur a appris que l’exécutif flamand, dirigé par Jan Jambon (N-VA) comptait couper dans les subsides accordés au secteur culturel et artistique. Certains projets subiront ainsi dès janvier 2020 une baisse de 60% du financement qui leur était accordé.

"L'objectif de ce soir est de rassembler des gens de tous les échelons de la culture afin de voir comment nous pouvons faire face au plan de M. Jambon", a commenté l'organisateur et acteur de théâtre Michiel Vandevelde.

"Nous allons constituer des groupes de travail et débattre. Il y a beaucoup de monde, des directeurs d'institutions comme des étudiants en formation", a-t-il indiqué.

"La culture est le laboratoire de la société"

"Le secteur est à la diète depuis plus de dix ans", souligne l’actrice Alice Reys au micro de la VRT. "On ne peut pas économiser là où il n’y a plus d’argent", ajoute-t-elle.

"Il faudrait alors fermer les écoles de théâtre, car ces étudiants ne trouveront plus de travail", renchérit l’acteur Tom Van Dyck. "Ils n’auront plus la chance d’évoluer".

"La culture est le laboratoire de la société", déclare de son côté la comédienne Sara De Bosschere de la compagnie de théâtre De Roovers. "Le contexte change, mais les gens recherchent ce qui les lie les uns aux autres. Le cœur du théâtre c’est le dialogue, qui est également la base de la démocratie", conclut-elle.