Les jumeaux pandas géants de Pairi Daiza ont reçu un nom : Bao Di et Bao Mei

Comme le veut la tradition, près de 100 jours après leur naissance au parc animalier hennuyer de Pairi Daiza, les jumeaux pandas géants - un mâle et une femelle, fils et fille de Hao Hao et Xing Hui - ont reçu un nom. Avec l’aide du public, qui a pu participer au vote parmi 7 noms proposés. Nés le 8 août à Brugelette, les pandas ont un grand frère : Tian Bao. Ils ont été baptisés Bao Di (petit frère de Bao) et Bao Mei (petite sœur de Bao).

L'ambassadeur de la République populaire de Chine au Royaume de Belgique, Cao Zhongming, et les instances du parc Pairi Daiza et de la Pairi Daiza Foundation ont révélé ce jeudi les noms des jumeaux pandas géants nés au parc animalier le 8 août dernier. Provisoirement appelés "Baby girl" et "Baby boy", les bébés pandas ont reçu leurs noms officiels: Bao Di et Bao Mei, qui signifient petit frère et petite sœur de Tian Bao.

La mère Hao Hao avait donné naissance à un petit panda mâle de 160 grammes et, quelques heures plus tard, à une petite femelle de 150 grammes. Les jumeaux pandas géants pèsent désormais plus de 5 kilos et sont en bonne santé. Ils sont les 2e et 3e petits de Xing Hui, mâle panda de 10 ans, et de Hao Hao, femelle de 10 ans, tous deux arrivés à Pairi Daiza en 2014.

Le premier panda géant, Tian Bao, était né au sein du parc le 2 juin 2016. Le choix des deux prénoms a notamment impliqué la participation de toute la communauté des suiveurs de Pairi Daiza sur les réseaux sociaux. Quelque 74.000 fans du parc animalier ont pu choisir, via la communauté Facebook de Pairi Daiza, les noms des deux pandas parmi une série de prénoms proposés par l'ambassadeur de la République de Chine populaire à la Belgique et à l'équipe de Pairi Daiza.

Les instances du parc ont rappelé jeudi que Pairi Daiza participe aux programmes de sauvetage des pandas géants via, notamment, l'accueil depuis 2014 d'un couple de pandas, Xing Hui et Hao Hao. La Pairi Daiza Foundation finance par ailleurs des travaux de recherches - avec l'Université de Gand - qui visent à développer un test qui permettra aux scientifiques, partout dans le monde, de différencier notamment les "fausses" des "vraies" grossesses chez les pandas géants, ou encore de prédire la période de chaleur de la femelle sur base de marqueurs hormonaux présents dans l'urine de l'animal.

Chargement lecteur vidéo ...