La mosaïque de Tuymans au Palazzo Grassi démontée à cause des inondations à Venise

Suite aux inondations dans la ville italienne de Venise, la mosaïque "Schwarzheide" de 80 mètres carrés réalisée tout spécialement par l’artiste anversois Luc Tuymans dans l’atrium du Palazzo Grassi, à l’occasion de la Biennale d’art contemporain, doit être démontée plus tôt que prévu. Les tableaux de l’exposition "La Pelle" consacrée entièrement à l’artiste flamand se trouvent, eux, aux étages du palais et ne courent donc pas de risque d’être endommagés par l’eau salée.

Dans le cadre du cycle des monographies consacrées aux grands artistes contemporains, inauguré en 2012 et proposé en alternance avec les expositions thématiques de Pinault Collection, le Palazzo Grassi présente la première exposition personnelle en Italie de Luc Tuymans (Mortsel,1958).

L’exposition, dont le commissariat est assuré par Caroline Bourgeois en collaboration avec l’artiste, s’intitule "La Pelle", d’après le roman de Curzio Malaparte publié en 1949. Elle comprend plus de 80 œuvres provenant de la Collection Pinault, de musées internationaux et de collections privées, et se développe le long d’un parcours centré sur sa production picturale de 1986 à nos jours.

Considéré comme l’un des peintres les plus influents de la scène artistique internationale, Luc Tuymans (61 ans) s’est consacré à la peinture figurative depuis le milieu des années 1980 et a contribué, tout au long de sa carrière, à la renaissance de ce médium dans l’art contemporain, peut-on lire sur la page internet du Palazzo Grassi vénitien.

Pour l’exposition "La Pelle", Luc Tuymans a réalisé la mosaïque site-specific créée pour l’occasion dans les espaces du Palazzo Grassi. Pour l’artiste anversois, c’est en quelque sorte la consécration de son influence internationale.

La mosaïque - dont le motif est basé sur une illustration réalisée dans un camp de concentration - sera donc démontée plus tôt que prévu, vendredi, dans le hall central du palais. Elle est en effet posée sur le sol historique du palais Grazzi (photo). Après un contrôle de l’état de ce sol et éventuellement une rénovation du marbre, l’œuvre "Schwarzheide" pourrait être réinstallée. Jusqu’à la fin de l’exposition, début janvier 2020.

Luc Tuymans au Palazzo Grassi