Un Jardin de la Paix français inauguré à Passendale

Des Jardins de la Paix français et belge ont été inaugurés ce mardi, respectivement sur le site du Memorial Museum Passchendaele 1917, près d'Ypres en Flandre occidentale, et dans la commune de Le Quesnoy, dans la région des Hauts-de-France. Ces projets de mémoire de la Grande Guerre s'inscrivent dans le cadre du programme de coopération territoriale européenne Interreg France-Wallonie-Vlaanderen, avec pour partenaire français l'association "Art & jardins Hauts-de-France". Le jardin inauguré à Zonnebeke (photo) est le dernier d’une série de huit ouverts par les pays qui ont combattu pendant la Première Guerre mondiale.

Les architectes paysagistes français Mathieu Gontier et Pierre David se sont chargés de la conception du jardin de Passendale, symbole de 100 ans de paix. Leurs homologues belges Mathieu Allain et Thomas Van Eeckhout ont quant à eux créé le projet paysager pour Le Quesnoy, dans le fossé des fortifications Vauban.

"Les jardins de la paix - qui se déploieront à terme sur une trentaine de sites grâce au soutien des collectivités et de nombreux mécènes - apportent un regard nécessaire sur le futur, questionnent cette paix toujours remise en question et créent des espaces de réflexion, de repos et de retour à soi-même", expliquent les organisateurs.