Grève de 24 heures chez le brasseur AB Inbev

Une grève de 24 heures a débuté mercredi matin dans certaines brasseries (Louvain, Jupille, Hoegaarden et Leeuw-Saint-Pierre) et dépôts belges du brasseur AB InBev. Le mouvement est soutenu par trois syndicats qui demandent des garanties pour le travail du personnel et un salaire correct. Tant les ouvriers que les employés et les cadres prennent part à l'action.

Le groupe brassicole a confirmé que ses dépôts et brasseries étaient touchés par une grève mercredi matin, mais ne pouvait pas encore estimer l'impact du mouvement sur l'activité. Le travail au siège à Louvain se poursuit.

D'après la direction, le mouvement de grogne intervient alors que des négociations sur une convention collective de travail ont débuté mardi.

"AB InBev attache beaucoup d'importance à un climat social sain et constructif. En tant qu'employeur, nous voulons donner toutes ses chances à la concertation sociale et nous ne ferons pas de déclaration dans la presse. Les négociations seront menées autour de la table" avec les partenaires.