Dries Vaes

Le secteur associatif rejoint le secteur culturel pour protester contre les coupes budgétaires flamandes

Plus de 100 organisations de la société civile appellent ce jeudi, via une lettre ouverte publiée dans le quotidiens De Morgen et Het Nieuwsblad, à combattre les économies prévues par le gouvernement flamand. Il s’agit avant tout de syndicats, mutuelles, mouvements de jeunesse, mouvements de femmes et des organisations qui défendent les minorités. Une semaine d'actions est prévue début décembre, avec une grande manifestation sur la place des Martyrs à Bruxelles, où siège l'exécutif du nord du pays.

Le gouvernement flamand emmené par son ministre-président Jan Jambon (N-VA) a décidé de réduire de 6% le montant global des subsides. Cette mesure a suscité l’incompréhension et la colère du secteur de la culture, qui est rejoint désormais par la société civile.

"C’est fou que le gouvernement économise justement sur ce qui fait notre spécificité, comme la culture et la vie associative", déclarait Wouter Hilliaert du mouvement de citoyens Hart Boven Hard, qui a cosigné la lettre ouverte. "Six pourcents ne semble pas beaucoup, mais ce n’est pas la première économie. Beaucoup d’organisations indiquent maintenant qu’elles éprouvent des difficultés financières. Il ne s’agit pas d’une petite niche dans notre société, mais de millions de Flamands qui s’engagent chaque semaine dans l’une ou l’autre association. Ils le ressentent dans leur corps".

Le gouvernement flamand a également annoncé des économies de 6% dans le secteur culturel. "Si le gouvernement veut réellement investir dans une Flandre chaleureuse, il devra réduire ses plans désastreux pour la société civile, les services publics et le secteur culturel", clament, dans une lettre ouverte publiée par De Morgen et Het Laatste Nieuws, 118 organisations.

Des actions auront donc lieu pendant une "semaine du feu d'artifice" ("week van het vuurwerk" en néerlandais) sera organisée pour tenter de faire changer d'avis l'exécutif flamand.

Le 5 décembre, la société civile se joindra à une action initiée par le personnel de la VRT sur la place des Martyrs à Bruxelles.