Des "plantes d’égouts" poussent sur les rives de la Dyle à Louvain

Il n’y a pas que le long de la Dyle à Louvain (Brabant flamand) mais aussi sur les bords de nombreux cours d’eau en Flandre que poussent des tomates, des potirons, des plantes de kiwi et même de figuiers. Ces plantes proviennent de graines qui sont passées par les toilettes puis les égouts et sont allées se loger dans la vase sur les rives.

Grâce à l’eau des égouts qui terminent leur course dans les flots de la Dyle, on trouve parfois le long des rives à Louvain des plantes inattendues, comme des tomates, des plants de potirons, de kiwi et même des figuiers. C’est ce qu’indique le journal étudiant Veto. L’information a été confirmée par Thomas Gyselinck, assistant en biologie à l’université de Louvain (KU Leuven).

"On sait de plantes comme le Coqueret du Pérou et la tomate qu’elles peuvent survivre à notre processus de digestion. Ce qui veut dire que quand quelqu’un a mangé ces fruits et légumes et va à selles, leurs graines peuvent atterrir dans des cours d’eau via les égouts. Les graines peuvent ensuite aller se loger dans la vase" et commencer à germer.

Climat favorable

"Les plantes peuvent pousser dans la vase ou dans les fissures de murs le long des cours d’eau (photo). Le climat urbain, qui est toujours de quelques degrés plus élevé qu’en-dehors des villes, facilite la croissance de ces plantes"', précise Thomas Gyselinck.

"Dans le Grand Béguinage de Louvain, on trouve des plants de kiwi et des potirons. Dans le Sluispark il y a un immense figuier, et sur des tas de sable qui se trouvent non loin de là, on trouve de nombreux plants de tomates et même des Coquerets du Pérou". Il s’agit d’un genre de Physalis originaire d’Amérique du sud.

Si les graines passent des toilettes aux rives de cours d’eau, cela signifie que l’eau des égouts aboutit encore toujours dans certains cours d’eau en Belgique. "Quand une quantité trop importante d’eau passe dans les égouts, sur un court laps de temps - comme lors de grosses pluies -, le trop-plein d’eau est chassé vers les ruisseaux. Et à Louvain il reste des maisons dont les canalisations d’eaux usées déversent leur contenu directement dans les cours d’eau".