"De Warmste Week" supprime Caritas de la liste des organisations bénéficiaires

L'événement caritatif De Warmste Week, organisé par la VRT, a évincé Caritas Belgique de la liste des bénéficiaires de l'action. Cette suppression fait suite aux nouvelles accusations autour du père Luk D. (50 ans), qui œuvrait en Centrafrique pour la filiale locale de Caritas. Une enquête est ouverte à son encontre pour abus sur mineurs.
 

"Il y a actuellement encore trop de questions", explique une porte-parole de la Fondation Roi Baudouin, l'organisation indépendante qui effectue la sélection des bonnes œuvres. "Toute personne qui avait déjà enregistré une action pour Caritas, est invitée à choisir une autre œuvre." Les Nations unies ont également suspendu provisoirement la coopération avec la locale centrafricaine de Caritas.

L'ONG comprend bien la réaction. "En réalité, D. ne travaillait pas pour nous. Nous sommes officiellement Caritas International en Belgique, et lui travaillait pour Caritas Centrafrique. Mais finalement, nous formons un réseau global", commente une porte-parole de Caritas Belgique. "C'est dommage. Mais nous sommes avec les victimes et ce qu'il s'est passé est inacceptable. Nous espérons pouvoir regagner la confiance des gens.